Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
KINGDOM COME - Kingdom come

Style : Hard Rock
Support :  Vinyl - Année : 1988
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 47minute(s)

Site(s) Internet : 
LENNY WOLF WEBSITE
KINGDOM COME WEBSITE
KINGDOM COME MYSPACE 

Label(s) :
Polygram
 (19/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 26/07/15
Oldies but goldies : led clones pour mon plus grand plaisir !
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou redécouvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.) ...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires !
Bon voyage !


En 1988, date de sortie du premier album de KINGDOM COME, Lenny WOLF, auteur, compositeur, chanteur, guitariste, producteur allemand possède déjà une sacrée réputation.
En effet, dès ses 22 ans, en 1984, il frappe fort avec un premier album intitulé Burns Like A Star avec une formation nommée STONE FURY dont le célèbre Andy JOHNS fut du mixage et de la production.
Son coéquipier de l'époque, le guitariste Bruce GOWDY l'accompagne également pour un deuxième opus en 1986, Let Them Talk, un album plus orienté FM si je puis écrire.
En 1988, Lenny WOLF nous revient avec une nouvelle formation plus orientée sur le style Hard-Rock mélodique du premier et fantastique STONE FURY.
Seule la ballade dantesque What Love Can Be est co-écrite avec Bruce GOWDY et Lenny se permet aussi une co-écriture avec Danny STAG sur Loving You. Ce dernier co-écrivant aussi les paroles de The Shuffle.
Pour le reste, il compose les 8 autres chefs-d'oeuvre de l'album et écrit ou co-écrit les paroles avec au gré des titres la "manageuse" du groupe Marty WOLFF, laissant à cette dernière le soin de co-écrire le superbe Hideway avec Johnny B. FRANCK, excellent bassiste du groupe.
Le niveau est élevé et nous retrouvons un certain James KOTTAK (chez SCORPIONS aujourd'hui) et dont le travail ici est remarquable ! Il co-écrit également les paroles de Now Forever After.
Les 10 joyaux que composent ce premier album sont enregistrés au Little Mountain Studios de Vancouver par un certain Bob ROCK, assisté de Ken STEIGER.
Le mixage et la production sont des modèles du genre !
Cet album est une pure merveille, toujours d'actualité pour tous les fans du style.
La polémique, entretenue par la presse, à la sortie de l'album fut un peu ridicule.
Il fut reproché à Lenny de marcher sur les terres de LED ZEPPELIN.
Cette remarque, justifiée à mon sens, ne méritait qu'une ligne dans une chronique car même si le dirigeable plane par moment sur la musique de ce premier KINGDOM COME, c'est pour le meilleur de nos oreilles.
Et la voix aigu de Lenny est, me semble-t-il, un don du ciel, comme celui qu'à reçu un certain Robert PLANT (et quelques autres !).
Alors, je vous passe le ridicule d'un Gary MOORE composant avec Neil CARTER sur son After The War de 1989 un titre nommé Led Clones en hommage à KINGDOM COME. Ozzy OSBOURNE s'occupant du chant sur ce titre, ma foi tout de même fort bon !
Mais comme dirait un certain William SHAKESPEARE : "Too Much Noise About Nothing" ("Beaucoup de bruit pour rien") !
Il était temps que Gary MOORE passe au blues !
Bref, si vous écoutez attentivement aussi Now Forever After ou Shout It Out voire Hideway, Living Out Of Touch, vous y trouverez des pépites de Hard-Rock mélodique rappelant plus STONE FURY.
Quelques claviers se promènent sur l'album, discrets mais toujours à bon escient. Cet instrument prendra plus de place ensuite dans la musique de Lenny WOLF.
Enfin, je ne peux taire le travail remarquable des deux guitaristes, Rick STEIER pour la rythmique et Danny STAG, cité plus haut en "lead".
Voilà, ce « Must Have » revient régulièrement sur ma platine et me redonne à chaque fois le même plaisir.
C'est bien là l'essentiel ! Led Clones ou pas !

Living Out Of Touch : cliquez ici

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ROSWELL FARM
The arrival
PINK CREAM 69
Ceremonial
HOLLYWOOD KILLERZ
Dead on arrival
NO SKY TODAY
No sky today
ROCKETT LOVE
Greetings from rocketland
Chroniques du même auteur
BONFIRE
Byte the bullet
WITHIN TEMPTATION
The heart of everything
AXEL RUDI PELL
Knights live
WET
Rise up
LITA FORD
Wicked wonderland
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente