18 / 20
16/09/15
Testosterone
MUSTASCH
 
MUSTASCH, vous connaissez ?
Je découvre ce groupe suédois avec ce Testosterone, 8ème album studio du groupe.
Il était temps !
Avec un nom pareil, trouvé pour rendre hommage à leurs musiciens préférés des années 70, tous moustachus à l'époque, Tony IOMMI (BLACK SABBATH), John LORD (DEEP PURPLE), Freddy MERCURY (QUEEN), David BYRON (URIAH HEEP) etc. je ne m'attendais pas à pareil festin.
MUSTASCH, je trouve que ça sonne pô terrible pour un groupe de Rock mais bon, c'est peut-être une subtilité suédoise qui m'échappe ! Ou une blague ?
En tout cas, quelle gageure que chroniquer cet album tant le groupe s'amuse à brouiller les pistes, voire faire le grand écart artistique…
Sauf que, si, comme moi, vous aimez une frange assez large du Rock et appréciez le Hard-Rock, le Rock disons plus Stoner ou plus Pop, vous êtes sur le bon album !
Car MUSTASCH (ok, c'est bon, j'arrête de rire) a l'art de réussir dans tous les styles qu'il aborde, parfois même dans un même titre !
The Hunter en est un excellent exemple et titre qui ferait un super 2ème single par ailleurs !
Bon, ce qui m'a vraiment sauté aux oreilles, c'est le rapprochement du titre Be Like A Man avec MUSE. Et le MUSE de la période glorieuse des premières années !
Et oui, il y a parfois aussi des claviers, plutôt modernes dans la musique de MUSTASCH.
Le titre qui précède, Dreamers, c'est plutôt vers THE CULT qu'il penche…tout comme Someone.
Quant à Yara's Song qui débute l'album, c'est de la Pop un peu rock et surtout mélodique !
Et puis, il y a aussi The Rider, ballade pour film western avec harmonica et sons d'une cloche.
Testostérone qui clôt l'album est une déferlante mélodique audacieuse et passionnante où la double pédale envoie un tempo solide !
Sur l'ensemble de l'album, j'ai souvent pensé aussi à Chad KROEGER et NICKELBACK, ce qui n'est vraiment pas fait pour me déplaire !
Under The Radar démarre comme un titre de grunge, passe à du stoner avant de revenir sur du Hard-Rock mélodique et offrir un superbe refrain presque Pop à la MAROON 5 !
Il y a aussi, tout au fond un souffle léger de METALLICA dans sa composante Black Album, soit plus « commerciale » pour trouver un mot consensuel.
J'ai l'impression que les musiciens de MUSTASCH se font plaisir et point barre.
Sauf qu'ils m'en donnent beaucoup aussi !
En tout cas, cet album est vraiment excellent de bout en bout et je suis sûr que vous y trouverez musiques à plaisirs mais aussi d'autres références.
Depuis 1998, le groupe a connu quelques changements de line-up et se retrouve aujourd'hui autour du puissant et excellent chanteur guitariste Ralph GYLLENHAMMAR, David JOHANNESSON, lead guitariste et Stam JOHANNSSON, basse, tous moustachus également !
A noter également l'excellent mixage et production qui viennent soutenir un édifice hommage au Rock dans ses diveres composantes avec un sens de la mélodie inné chez nos amis suédois.
Bref, c'est décidé, je me la laisse pousser...

Be Like A Man : cliquez ici
Rémifm
Date de publication : mercredi 16 septembre 2015