16 / 20
20/06/08
Carved in stone
RAGE
 
On ne compte plus les albums de ce groupe mythique. Voici donc Carved In Stone, leur dix-neuvième création toute droite sortie des tréfonds du pur metal heavy et mélodique. Malgré quelques remous au sein du groupe dont le départ de l'illustre Mike TERRANA et une tournée sud-américaine annulée, les Allemands enchaînent les titres de cet opus sans faillir une seule minute.

Riffs acérés et mélodies décapantes sont les maîtres mots de ce magma de metal en fusion qui procure aux auditeurs des sons déjà entendus certes, mais novateurs à la fois de par le jeu de rythmiques du nouveau batteur André HILGERS, définitivement plus metal que celui de son prédécesseur. L'alchimie des compères est d'ailleurs perceptible à l'écoute de la galette. L'entame de l’album avec le titre éponyme annonce la couleur et permet au combo de développer ses titres avec une aisance et une profondeur ajustée à leur style parfois « malmené » par les puristes de la confrérie du metal, à tort d'ailleurs car la richesse des compositions est digne des grands pontes du genre. Le chanteur et leader présent depuis la naissance du groupe, Peter « Peavy » WAGNER, mène sa barque de front et accompagne les lignes mélodiques par son chant clair et dynamique.

Des titres comme Drop Dead, Lost In Void, Gentle Murders sont là pour rappeler que RAGE ne fait pas dans le thrash comme certains tendent à le penser mais dans le power mélodique classieux. Evidemment, après dix-neuf albums, ça sonne forcément comme du déjà entendu, mais RAGE tente de renouveler certaines sonorités comme dans Open My Grave avec une entrée en la matière orientale ou dans le titre final Lord Of The Flies caractérisé par de gros chœurs, un chant féminin et de gros refrains…particulier mais fort sympathique pour clore un album qui n’a rien de plus original que les autres mais qui reste du RAGE et qui fait que ce groupe dure et perdure dans un style des plus « rentre-dedans ».
Audrey
Date de publication : vendredi 20 juin 2008