15 / 20
02/10/15
Ravensong
SACRED OATH
 
SACRED OATH constitue l'exemple typique de la formation entièrement dévouée au Heavy Metal qui, en dépit d'un manque cruel de reconnaissance publique, n'en poursuit pas moins à enrichir sa discographie. Pour information, la première démo du groupe remonte tout de même à l'année 1985 et son premier album, A Crystal Vision, est paru en 1987. Après un très long hiatus, le groupe a refait surface dans la seconde partie de la décennie 2000 et a fait preuve d'une productivité louable : deux compilations, un album live (cliquez ici) et pas moins de cinq albums studio (dont trois chroniqués par nos soins : cliquez ici, cliquez ici et cliquez ici) en incluant le petit dernier Ravensong. Chapeau bas à ceux qui triment dans l'anonymat, sans jamais renoncer à assouvir leur passion.

Sans surprise mais sans décevoir, SACRED OATH revient à la charge avec un Heavy Metal de tradition, puissamment porté par une production en acier inoxydable. On est en effet confronté à une section rythmique particulièrement compacte et vindicative, qui propulse plus qu'énergiquement des riffs véhéments (les riffs de Taken, de So Cold et de Ravensong). On sent que le groupe a voulu renforcé et modernisé son approche sonore, sans rien renier à un mode de composition très carré et rentre-dedans.

A côté de titres fonceurs et percutants, le groupe propose néanmoins des pièces plus contrastées, davantage portées sur les ambiances. Ainsi, l'ambiance rampante et les mélodies orientales de Necrodancer offrent un visage plus subtil. L'entêtant gimmick de guitare en ouverture de Brighter Than The Sun enrichit un titre qui gagne en intensité. Plus convenue, la ballade When All Is Said And Done symbolise la face tendre qui se cache derrière tout Metalhead. Enfin, Culture of Sin présente avec succès un aspect davantage porté sur le Heavy mélodique.

Outre des guitares savoureuses quand elles se mettent en configuration mélodique et solo, le chant posé, chaud, expressif et modulé du guitariste Rob THORNE me paraît être une fois de plus un atout majeur pour le groupe. Il ne fait aucun doute que les membres de SACRED OATH sont des vétérans dont la pratique affûtée permet de transcender le classicisme stylistique des compositions. Du coup, l'écoute de Ravensong devrait apporter un vent de fraîcheur et d'authenticité aux amateurs de Heavy classique.
Visionnez le clip - pas très frais ! - de Taken : cliquez ici
Alain
Date de publication : vendredi 2 octobre 2015