19 / 20
31/10/15
Hot streak
THE WINERY DOGS
 
« Bref, mixage et production viennent soutenir un formidable édifice dont je ne peux souhaiter qu'une suite ! »
Telle était la conclusion de ma chronique du premier album du trio magique.
« Ritchie KOTZEN, chanteur, guitariste, claviériste, auteur, compositeur, interprète, producteur fait parti de mes références.
J'adore toujours autant ce qu'il fait en solo et fus ravi de sa participation chez POISON ou encore M. BIG !
Billy SHEEHAN est un bassiste que je porte dans mon coeur !
Est-ce besoin d'en rajouter quand Mike PORTNOY s'occupe de la batterie, avec génie, à son habitude !
Donc, que dire si ce n'est aboyer par écrit (pas simple !) mon plaisir à l'écoute de tous les titres ?
Ça sonne, c'est technique mais reste mélodique du début à la fin et me procure une joie sans fin !
Chaque fin du dernier titre de l'opus me pousse à le réécouter !
J'ai entendu un peu de WHITESNAKE, de VAN HALEN et M. BIG et il est possible de se rappeler en toile de fond DEEP PURPLE ou encore LED ZEPPELIN ! ».
Mais « pas que » pour ce Hot Streak qui semble moderniser la musique des trois magiciens.
3 titres illustrent parfaitement ma pensée, en l'occurrence la ballade folk divinement chanté Fire et le mid-tempo divin Spiral et le plus nerveux Ghost Town qui ramènent vers l'univers d'un Kip WINGER en solo, voire de groupes plus Pop-Rock genre MUSE. Spiral me fait penser, suite à la dithyrambique chronique de Ben du dernier live de FLYING COLORS (Second Flight : Live At The Z7) que ce titre aurait pu faire parti de la discographie du fantastique quintet.
De là à penser que Mike PORTNOY a eu raison de se libérer de DREAM THEATER, il n'y a qu'un pas que je franchis !
Empire propose aussi un univers plus Rock et à l'intérieur de certains titres, les musiciens montrent une certaine envie d'évolution salutaire.
Bref, il ne manque pour moi à cet album qu'un titre solo ; c'est dire le peu !
Qui peut le plus, peut le plus semble être la devise de THE WINERY DOGS !
Qui s'en plaindra ?

Oblivion : cliquez ici
Rémifm
Date de publication : samedi 31 octobre 2015