16 / 20
17/11/15
Second storm
Lancer
 
Peu de formations en devenir peuvent littéralement se targuer d’avoir conquis à la fois les cœurs des metalheads et des médias. Pourtant, certaines sont arrivées à cet exploit dès leurs débuts. C’est, entre autres, le cas du groupe suédois LANCER. Peu de temps après sa création en 2009, le quintet s’est aussitôt lancé dans la composition et l’enregistrement d’une démo 6 titres intitulée Reaching Higher. Deux années plus tard, c’est un premier EP, Purple Sky, qui a permis aux scandinaves de se lancer dans l’aventure en mettant en boîte un tout premier opus éponyme qui, soit dit en passant, fût très bien accueilli un peu partout dans le monde.

Aujourd’hui, la horde de chevelus nous revient avec un second effort sobrement nommé Second Storm qui enfonce encore plus le clou et confirme tout le bien que le monde pense des nordiques. Pour les personnes parmi vous qui ne connaissent pas LANCER, sachez que la joyeuse bande de lutins, qui ne travaillent cependant pas pour le Père Noël, ont adopté un style qui mêle heavy traditionnel, speed et power metal. Si vous ne voyez pas ce que cette mixture musicale peut donner, imaginez un mariage explosif entre IRON MAIDEN (pour le côté heavy et épique), HELLOWEEN (pour la rapidité du jeu) et EDGUY (à cause de l’aspect solennel), et vous aurez la réponse à cette question.

Second Storm s’avère assez bon dans l’ensemble grâce à son aspect solaire et une production à la fois dynamique et puissante, ce qui le différencie de son prédécesseur, plus terne et faiblard. Le duo de gratteurs de manche (Fredrik KELEMEN & Peter ELLSTRÖM) s’en donne à cœur joie en orientant l’album sur leur instrument au travers de riffs bien heavy et de soli bien sentis, tandis que la section rythmique (Emil ÖBERG & Sebastian PEDERNERA) apporte un côté enjoué qui donne la pêche et une furieuse envie de s’asseoir derrière un kit et de crasher un max ! Isak STENVALL ne s’en sort pas trop mal non plus, bien que son timbre de voix puisse sérieusement rappeler celui d’un certain KISKE, Michael de son prénom, surtout sur Running From The Tyrant et Masters And Crowns où ceci est vraiment très flagrant, puisque je n’ai pu m’empêcher d’avoir la sensation persistante d’écouter du UNISONIC. Le reste de Second Storm est plus personnel et aucune influence ne s’en dégage réellement. Le coup de maître de ce second opus restant le titre de clôture, Fools Marches On, plus épique que les autres morceaux, qui dégomment quand même sévère.

LANCER a su relancer sans problème la machine deux ans après une première production prometteuse. Le voilà à nouveau sur les rails, bien décidé à défendre son titre d’énième union de chevaliers du power metal mélodique à la suédoise sur une scène européenne déjà bien remplie. Mais, LANCER possède pour lui une forte personnalité et une détermination à toute épreuve et grâce à Second Storm, il peut désormais se targuer de rivaliser sans problèmes avec les GAMMA RAY, HELLOWEEN et compagnie qui jouent dans la même cour que lui. La relève est désormais assurée avec ces petits jeunes qui viennent de réaliser un album ensoleillé, - malgré une thématique parfois assez sombre -, classique mais toutefois aussi rafraîchissant qu’un diabolo-menthe ou qu’une infusion verveine-citron vert. La prochaine réalisation du groupe aura la lourde tâche de confirmer cette tendance, Second Storm mettant dès maintenant la barre assez haut. Si la formation ne perd pas cette fougue qui lui est propre, elle peut faire encore mieux et nous offrir un troisième disque plus profond, plus heavy et plus festif. Personnellement, je ne doute pas de l’implication de chaque musicien dans cette future réussite, même si j’aimerais qu’Isak STENVALL se détache un peu plus de ses influences vocales pour qu’il puisse enfin être vraiment lui-même, se lâcher totalement et nous montrer qu’il est porteur d’un certain talent, trop timidement révélé ici. Néanmoins, si vous appréciez les combos de gais lurons originaires d’outre-Rhin, vous vous attacherez rapidement à ce quintet guilleret venu du Nord, dont la musique nous invite à siroter paisiblement une blonde tout en rigolant avec des potes. Second Storm est une sorte de version modernisée des Keepers Of The Keys I et II sans pour autant atteindre leur qualité ni rayonner autant. Pourtant, le plaisir de l’écoute est bel et bien présent tout au long des 9 titres, étant donné que les 52 minutes passent trop vite. Du moins, c’est la sensation que j’ai à chaque fois que je pose une oreille dessus. Sincèrement, deux ou trois morceaux de plus n’auraient pas été de trop. Cependant, j’ai quand même passé un bon moment avec cette seconde tempête métallique. Je pense que vous aussi vous l’apprécierez à sa juste valeur. La bande à l’autruche a fait du bon boulot.

Line-up :

Isak STENVALL (chant)
Fredrik KELEMEN (guitares)
Peter ELLSTRÖM (guitares)
Emil ÖBERG (basse)
Sebastian PEDERNERA (batterie)

Clip officiel de Masters And Crowns.

Clip officiel de Iwo Jima.

神の知恵
Date de publication : mardi 17 novembre 2015