Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
PAUL CHAIN - Violet art of improvisation

Style : 80's & 90's Re-releases
Support :  CD - Année : 2015
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 100minute(s)

Site(s) Internet : 
Paul CHAIN FACEBOOK

Label(s) :
Minotauro
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 16/01/16
Monolithe pourpre
En 1989, l'ex-DEATH SS Paul CHAIN a abandonné son premier projet VIOLET THEATRE pour évoluer sous son seul patronyme ; il a déjà publier un single (King Of The Dream) et un EP (Ash, dont la réédition est chroniquée ici : cliquez ici). S'ouvre pour lui une période de créativité foisonnante, avec notamment ce double album dantesque, Violet Art Of Improvisation. Avec cet album hors normes (à l'époque comme aujourd'hui, c'est dire la particularité extrême de l’œuvre !), Paul CHAIN largue les amarres et se permet tout, guidé par une ouverture d'esprit rare, qui n'a d'égale que l'ésotérisme du résultat final.

Rien que le titre d'ouverture, Tetri Teschi In Lucia Viola, s'avère apte à rendre dingues les plus cartésiens d'entre nous. Passée une introduction digne d'une messe, l'auditeur plonge dans pas moins d'une demi-heure de motifs répétitifs, obsédants, lancinants. La guitare de Paul CHAIN lâche des riffs free style et des solos saturés et grinçants, tandis que des bruitages s'agglutinent à des claviers liturgiques. Le registre vocal se réduit à des interventions ponctuelles guère articulées. A vrai dire, on avait pas entendu une production aussi profondément psychédélique depuis les grandes années du genre, c'est-à-dire la seconde moitié des années 60. C'est bien simple, on se croirait plongé dans la psyché détraquée d'un séminariste ayant abusé d'acide frelaté !

Le reste de l'album se partage entre des compositions à peine moins colossales (les 22 minutes de X Ray) et des titres relativement plus ramassés (entre six et neuf minutes). Pourtant, le trait commun entre ces séquences est l'expérimentation, l'improvisation bruitiste autour de thèmes mélodiques ou rythmiques qui se retrouvent tordus, étirés et violentés. On s'approche parfois d'une certain normalité (toute relative cependant) : l'acoustique et cotonneuse Celtic Rain (un peu à la manière de POPOL VUH), la scansion solennelle et envapée de Old Way (avec de belles arabesques d'orgue de messe), la Synth Pop dégénérée de Dedicated To Jesus.

Musique psychédélique, musique planante électronique (Hypnosis, pas si éloigné du Klaus SCHULZE le plus paranoïaque), Space Rock (même HAWKWIND y perdrait ses repères !), Rock expérimental, Ambient Rock... autant d'appellations qui sont toutes justes et pourtant approximatives et insuffisantes pour évoquer ce pandémonium, parfois décourageant et irritant, le plus souvent fascinant. Que l'on aime ou pas, Violet Art Of Improvisation demeure un manifeste d'audace, d'indépendance et de créativité.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
A SHATTERED DREAM
4-d society & other nocturnal emissions
ZARPA
Luchandores de la paz
ENCHANTER
Defenders of the realm
OVERDOSE
Tight action
SCANNER
Hypertrace
Chroniques du même auteur
HEIMDALL
Aeneid
PYLON
A lament
STORMWITCH
Season of the witch
TUSMØRKE
Riset bak speilet
DEMON
Cemetery junction
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente