Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SIMO - Let love show the way

Style : Rock
Support :  MP3 - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du label
13titre(s)

Site(s) Internet : 
SIMO FACEBOOK

Label(s) :
Mascot Music Production
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 05/02/16
Blues rock bien chaud
Après un album sans titre (2011) et un EP quatre titres (Love Vol. 1 en 2015), le trio américain SIMO publie son premier album à bénéficier d'une sortie et d'une promotion dignes de ce nom. SIMO est le véhicule du guitariste et chanteur JD SIMO, appuyé par le batteur Adam ABRASHOFF et du bassiste Elad SHAPIRO. Un trio qui évolue dans le registre du Blues Rock, voilà qui rappelle les grandes heures du Rock à la fin des années 60 et au début des années 70. CREAM, TASTE, Jimi HENDRIX, MOUNTAIN, ZZ TOP, BLUE CHEER, Johnny WINTER : autant de noms légendaires qui électrifièrent le Blues dans une configuration restreinte (au moins pour une partie de leur carrière pour certains). SIMO se propose donc de ressusciter le Power trio dédié au Blues Rock. Dans les décennies suivantes, des pointures du Blues Rock comme Stevie Ray VAUGHAN (au début de DOUBLE TROUBLE), le regretté Jeff HEALEY et GOV'T MULE adoptèrent la même formule. Marcher dans les pas de telles légendes est forcément périlleux...

Evoluer en trio implique que chaque musicien tienne son rang et soit capable de remplir une partie du spectre sonore. Les trois compères de SIMO opte pour l'option de la puissance à spectre large. Dans leur majorité, les morceaux donnent dans le Blues Rock puissant, bruyant, remuant. La guitare de JD se partage entre riffs rageurs, dérapages de slide et solos incisifs, précipitant puis étirant des notes grinçantes. La section rythmique appuie lourdement ces déambulations guitaristiques, tout en préservant une mobilité nerveuse. Par moments, le soliste part dans de longues improvisations funambulesques (I'd Rather Die In Vain) pourvues de quelques zestes jazzy que n'auraient pas renié le ALLMAN BROTHERS BAND (Ain't Doin' Nothin') ; dans ces occasions, on sent particulièrement bien la complicité, la cohésion et la réactivité du trio.

Le Blues se fait parfois un poil plus intimiste et subtil (I'll Always Be Around), un versant acoustique pointant même son mignon museau sur l'instrumental Today I Am Here et sur la belle ballade de clôture Please Be With Me. Enfin, des volutes psychédéliques rehaussent Let Love Show The Way.

Bien que pas forcément très original, l'ensemble est suffisamment enlevé et varié pour susciter la sympathie. Surtout, JD est un guitariste de feu, techniquement affûté et porté sur des interprétations fiévreuses et incisives. Dûment épaulé par son duo rythmique, on ne peut que lui souhaiter que de connaître un carrière à la Joe BONAMASSA.

Vidéo de I'll Always Be Around : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
RICH ROBIN
Trigger
LONELY ROBOT
Please come home
QUEEN
Innuendo
ABINAYA
Abinaya
SYBERNETYKS
Dream machine
Chroniques du même auteur
RUBY THE HATCHET
Valley of the snake
EPHEDRA
Can'-ka no rey
HORISONT
Odyssey
LOVE.MIGHT.KILL
Brace for impact
SVARTANATT
Svartanatt
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente