16 / 20
08/02/16
Build and destroy
Lucid Dreams
 
Dame Jan a longuement exprimé en 2014 tout le bien qu’elle pensait du premier album éponyme (2013) des Norvégiens de LUCID DREAMS (cliquez ici). Et concluait ainsi son panégyrique par un proverbe norvégien : « som snubs en god oversikt til slutt slukt av Fenrir og omgjort til kompost for troll » (en gros : qui snobe un bon disque sera dévoré par Fenrir et finira en compost pour trolls"). N’ayant donc pas envie de finir en compost pour trolls après avoir été digéré par Fenrir, à mon tour de partager avec vous le contenu du second album de Fredrik SINDSEN (chant), Rune GUTUEN (guitares),Henrik ANTONSSON (guitares et chœurs, ce dernier remplaçant Adne BRANDAS), Jan-Erik LYSO (basse et chœurs), Rune HAGEN (batterie) et Thorleif OSTMOE (claviers et chœurs).
Build And Destroy décline les mêmes artifices que son prédécesseur, à savoir un Melodic Metal chatoyant, harmonique, rapide sans être totalement speedé (Wings Of The Night), fluide malgré un semblant d’ambiances progressives (High Heeled Devil). Les refrains sont accrocheurs, certains taillant leurs mélodies dans l’étoffe ouatée d’un Hard FM (Hellbound), les nombreux soli de guitares sont carrés et solides (Fear No Evil), les quelques passes d’armes guitares / claviers sont bien amenées (High Heeled Devil). Cependant, la présence des claviers me semble en retrait, sous-employés durant ces 37 minutes, malgré quelques passages fort intéressants et qui mériteraient d’être développés, étoffés (Build And Destroy et sa touche AYREON, l’épic Shanghai Cyanide). Au mitan de l’album, le groupe signe une « epic power ballade Metal » réussie, mise en vidéo (Absence Of Innocence : cliquez ici). Le chant de Fredrik est maîtrisé, puissant sans être agressif. Le son est excellent (Rune GUTUEN et Fredrik NORDSTROM) et concourt à la réussite de ce second album, dont les influences entendues sont elles-aussi les mêmes, de MASTERPLAN, HELLOWEEN, RHAPSODY, VANDEN PLAS, NIGHTWISH à DEF LEPPARD, EXTREME
Alors oui, il serait dangereux, mais surtout dommage de snober cet excellent Build And Destroy, qui malgré son contenu et ses développements classiques, suivant pas à pas les chemins balisés et respectant les codes établis d’un Melodic Metal, n’en reste pas moins de belle tenue, agréable, élégant, sincère et attachant.

Build And Destroy :
01 : Wings Of The Night – 02 : Hellbound – 03 : Fear No Evil – 04 : Absence Of Innocence – 05 : Build And Destroy – 06 : High Heeled Devil – 07 : Shanghai Cyanide – 08 : Eye Of The Storm
Ben
Date de publication : lundi 8 février 2016