19 / 20
01/03/16
L.a darkness
AOR
 
Le printemps arrive en même temps que le 15ème album d’AOR, le très attendu L.A Darkness, que Frédéric SLAMA sort chez ESCAPE MUSIC et avec 2 bonus chez PERRIS RECORDS. Ce nouvel album se veut plus hard, plus musclé et aussi plus sombre que ses prédécesseurs, même si le ton était déjà donné sur The Secrets Of L.A (2013) , sur L.A Connection (2014) et encore plus exprimé sur Return To L.A (2015). Toujours orienté rock mélodique, Frédéric SLAMA a le don de nous concocter des titres soignés, aux guitares cristallines ici plus incisives, avec son compère Tommy DENANDER, pour des soli et des accompagnements de haute volée. La marque de fabrique d’AOR reste bien sûr la fabuleuse qualité des chanteurs qui se partagent une fois de plus les titres alléchants, en vrais professionnels du genre. On retrouve un Jeff Scott SOTO au top, pour la 2ème fois (il a chanté sur The Secrets Of L.A) pour The Smartest Girl In L.A (cliquez ici), le magique Steve OVERLAND (FM) pour 2 titres (The Locked Soul et Heart In Pawn), peut-être les meilleurs titres de cet album, le sublime Rick RISO, un des piliers d’AOR pour Why Girls Say No, Paul SABU (ONLY CHILD, KIDD GLOVE), en rocker énergique pour Dangerous Fascination, Jesse DAMON (SILENT RAGE) pour Blueprint For Love et Philip BARDOWELL (UNRULY CHILD, PLACES OF POWER, N.O.W) au feeling toujours remarquable pour Desire Turning Into Dust, ces 3 derniers vocalistes ayant déjà œuvré avec panache pour AOR. Les intros sont toujours aussi magnifiques, le plaisir d’écoute jamais tari et la merveilleuse adéquation des titres avec le chant de ces émérites chanteurs ne fait qu’amplifier l’impact mélodique. Les surprises de ce L.A Darkness viennent des 2 titres non cités jusqu’à présent. En effet, Frédéric SLAMA a réussi à convaincre Kevin CHALFANT (THE STORM, 707, TWO FIRES), pour One Foot In Heaven et Henry SMALL (PRISM) pour Seven Storms et leurs prestations sont absolument époustouflantes. Frédéric SLAMA montre une fois de plus ses extraordinaires capacités de composition et la symbiose parfaite de chaque titre avec le vocaliste approprié est un véritable tour de force toujours réalisé avec une grande maîtrise. C’est un vrai ravissement pour les amoureux de ce rock mélodique rendu plus attractif d’album en album. Réussite complète pour L.A Darkness, sacrée nouvelle merveille mélodique : AOResque !!!
rebel51
Date de publication : mardi 1 mars 2016