Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SOTO - Divak

Style : Metal
Support :  CD - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du label
13titre(s) - 56minute(s)

Site(s) Internet : 
SOTO FACEBOOK
SOTO WEBSITE

Label(s) :
Ear Music
 (18/20)

Auteur : rebel51
Date de publication : 28/03/16
A la pointe de l’originalité !!!
A l’annonce du 2ème album de S.O.T.O, groupe fondé par Jeff Scott SOTO en 2014, la question était surtout de savoir si l’élan heavy sombre et parfois torturé de la musique du 1er album sorti l’an passé Inside The Vertigo allait perdurer. La réponse sera nette et précise : OUI ! Je dirai même que Jeff Scott SOTO va encore plus loin dans la démesure heavy, un tantinet progressive parfois avec cette basse assomante (comme du temps de TALISMAN mais en moins mélodique) et qu’en fait, l’Américain prend un plaisir fou et cela s’entend ! Certes pour les amoureux du mélodique, des envolées à la TALISMAN, c’est complètement raté, mais pour la modernité, l’esprit novateur ou la capacité à déranger, alors là il met dans le mille ! Ce n’est pas un album à offrir pour faire la fête certes, mais les connaisseurs de ce genre de musique extrêmement fouillée, délirante parfois se retrouveront et apprécieront j’en suis persuadé. Nous aurons d’un côté les détracteurs du style, qui ne trouveront pas les mélodies espérées quoi que je trouve certains titres comme Weight Of The World, Paranoia, Unblame et surtout Forgotten relativement attirants et plutôt bien ficelés et de l’autre ceux qui oseront aller au bout du cheminement musical de S.O.TO. Entourés des musiciens expérimentés mais jeunes que sont David Z (TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA) à la basse, Edu COMINATO (TEMPESTT) aux fûts, BJ (TEMPESTT) à la guitare et aux claviers et Jorge SALAN à la guitare lead, Jeff Scott SOTO donne la pleine mesure de son talent de vocaliste et éclate littéralement sur ces compositions fortes en gueule (Suckerpunch ou Time écrit avec Gus G guitariste d’Ozzy OSBOURNE), jamais identiques et exhalant un parfum de modernité je le répète et de délires musicaux ininterrompus comme sur Freakshow. Il y a aussi la sublime ballade In My Darkest Hour, excessivement émouvante (cliquez ici). Il faut aussi expliquer que la performance des guitaristes susnommés est remarquable et ce ne sont pas seulement des faire-valoirs pour Jeff Scott SOTO, ils apportent leur énergie, leur savoir faire et avec quelques soli bien placés, ils relancent toujours la machine de ce Divak, surprenant à chaque nouvelle écoute. Il sera bien sûr plus difficile pour les amoureux de mélodique d’apprécier cet album mais j’avoue sincèrement que le jeu en vaut la chandelle et que l’attrait musical vient peu à peu titiller mes oreilles et qu’au final, c’est largement positif. Un album décalé, passionnant pour un artiste qui l’est toujours et qui se renouvelle constamment. Superbe Monsieur SOTO !!!
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SERMENTS
Erotic drive
BEDOWYN
Blood of the fall
SUICIDAL TENDENCIES
World gone mad
BAD WOLVES
Disobey
SAHG
Memento mori
Chroniques du même auteur
LYNCH MOB
Rebel
SINESTRESS
Fase2
MICHAEL JESSEN
Bulletproof
TRIXTER
Human era
BLACK PAISLEY
Perennials
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente