15 / 20
05/05/16
Way of the hoof
BOUDAIN
 
Tiens, voilà du BOUDAIN ! Convoquer le célèbre chant de marche de la Légion étrangère française pour évoquer le premier album d'un quartette originaire de Louisiane, voilà qui n'est pas banal. Mais il n'est guère douteux que nos braves légionnaires apprécieraient à sa juste valeur le Metal graisseux et lourd en provenance de l'ancienne province française.

Le Metal épais et toutefois vivace de BOUDAIN fusionne parfaitement des apports en provenance du Stoner Metal, du Sludge Metal, voire du Doom traditionnel. On songe fréquemment à CORROSION OF CONFORMITY, à CROWBAR et à DOWN, pour la faculté à combiner une pesanteur plombée, une sorte de groove de pachyderme, des ambiances poisseuses. BOUDAIN adopte sur certaines séquences une approche assez directe pas si éloignée que cela du crossover entre le Metal et le Hardcore. De surcroît, les guitares développent un feeling bluesy très attractif, à la IOMMI en sorte (notamment sur le très lourd et menaçant The Mighty Turn Around ou le plus endiablé Disco Jimmy).

Sur certains titres, nos gros cochons révèlent sans ambages une appétence affirmée pour les trépidations épaisses propres au Stoner, tel qu'il fut défini par KYUSS. Pour vous en assurer, écoutez les riffs comprimés appuyés par une basse volubile et tendue sur Neptune ou Sleazy Feats.

Hommes de goût, nos têtes de lard concluent leur premier album par une reprise solide du fameux Godzilla de BLUE ÖYSTER CULT, avec ce qui me semble un clin d'oeil au War Pigs de BLACK SABBATH.

Passez à la charcuterie pour goûter un bout de ce boudin délicieux : cliquez ici
Alain
Date de publication : jeudi 5 mai 2016