Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
VARECH - Coldead marble memories

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  CD promo - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du groupe
14titre(s) - 73minute(s)

Site(s) Internet : 
VARECH WEBSITE

Label(s) :
Auto Production
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 18/06/16
Marée à gros coefficient
Groupe lyonnais formé dans les années 90, VARECH ne livre son premier opus qu'en 2016, ce qui ne témoigne pas d'une productivité extrême. Cela dit, les sept membres du groupe ont largement eu le temps de peaufiner leur recette à base de Doom Metal et de Death Metal et proposent une somme riche de quatorze compositions, pour une durée totale de plus de 70 minutes : copieux ! Ayant bénéficié d'une très longue période de préparation, le groupe n'a aucune excuse pour présenter une copie ne serait-ce que passable.

Est-ce le parrainage d'un Pazuzu cosmique, qui peut le dire, mais une chose est certaine, VARECH réussit haut la main son entrée dans l'arène. Concernant le style façonné par le groupe, il s'agit d'un alliage très maîtrisé de la pesanteur du Doom Metal et de l'âpreté rauque du Death Metal, avec une approche sonore bien spécifique, axée sur la clarté et enluminée par des apports en provenance du Heavy Metal traditionnel (notamment au niveau des solos de guitare, superbes de technicité et de mélodicité). L'atmosphère malsaine combinée à quelques accélérations foudroyantes exhalent en outre des senteurs putrides dignes du Black Metal. Pour finir, des parties bien techniques me rappellent les belles heures du Thrash technique. On assiste en quelque sorte à une fusion entre TIAMAT, MORBID ANGEL, CORONER et MERCYFUL FATE : on a connu pires références, non ?

Même quand les compositions visent avant tout l'efficacité maximale, le travail de composition et d'arrangement prévoit des breaks judicieux, qui créent une dynamique permanente. De même, la présence discrète de claviers enrichit indubitablement le spectre sonore de l'album. Qui plus est, le groupe sait momentanément sortir de l'univers du Metal extrême : ne me dites pas par exemple que certains passages instrumentaux du titre Full Doomoon Under ne fleurent pas bon des années 60-70 (je pense un peu au If Six Was Nine de HENDRIX, pour tout dire, le genre d'approche syncopée et groovy qu'on peut aussi trouver aujourd'hui chez CORROSION OF CONFORMITY).

Suite à ce constat positif, il reste un souhait à formuler, celui de ne pas avoir à attendre trop longtemps avant d'entendre une suite à Coldead Marble Memories.

Vidéo de Golden Sleep ici : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DAUTHA
Den förste
NAKED STAR
Bloodmoon prophecy
CANDLEMASS
Doomology
HUGGER FACE
Morse of beyrouth
LUCIFER'S FALL
Lucifer's fall
Chroniques du même auteur
KING HEAVY
King heavy
SPIRITUAL BEGGARS
Earth blues
THE GATES OF SLUMBER
Hymns of blood and thunder
TROUBLED HORSE
Step inside
CRAANG
To the estimated size of the universe
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente