18 / 20
19/06/16
Generation goodbye
KISSIN' DYNAMITE
 
Le temps est venu de vous parler du (déjà) 5ème album des allemands de KISSIN' DYNAMITE.
Toujours jeunes, je rappelle que les musiciens avaient entre 16 et 19 ans à la sortie du premier album en 2008, je me permets néanmoins d'évoquer un album de la maturité.
Et plus que cela, car avec leur regard sur la société actuelle, force est de constater que les générations se raccourcissent en nombre d'années !
Une telle critique de notre société actuelle de la part de jeunes seulement âgés de 24 à 27 ans feraient même un peu froid dans le dos.
Du coup, avec cette arrivée dans un monde adulte, il se dégage quelque chose de nouveau dans un album de KISSIN' DYNAMITE, à savoir une sorte de désenchantement, de désillusion, de mélancolie, notamment grâce à trois mid-tempi que sont If Clocks Are Runnin Backwards, Masterpiece (un vrai régal dont je n'ai pas le nom de la duettiste au chant) et le plombant et magnifique hymne de fin Utopia !
Entre, s'intercale le Hard-Rock, Heavy avec un soupçon de Métal traditionnel dans la musique du groupe. La maison de disque parle de Hard-Rock moderne, pourquoi pas !
Une chose est sûre, l'introduction du premier titre Generation Goodbye ramène sur les terres d'un Lay Your Hands On Me du New Jersey (1988) de BON JOVI, lui-même déjà repensé par H.E.A.T en 2012 sur l'introduction de Breaking The Silence du Address The Nation.
Pour le reste, KISSIN' DYNAMITE récite ses gammes avec brio et balance d'excellentes lignes de chant, des refrains souvent imparables et béton, les rythmes guitares sont tantôt lourds, tantôt légers et quelques soli bien travaillés et inspirés illuminent cet album.
La rythmique assure l'essentiel pour une assise parfaite !
Je note qu'enfin, KISSIN' DYNAMITE est arrivé à dépasser les 39 minutes avec ici 48 minutes de musique ! C'est la fête !
Les musiciens du groupe ont désormais décidé de s'occuper de tout ce qui concerne l'écriture, l'enregistrement, le mixage, la production et le business.
Voilà qui explique certainement un recentrage sur ses basiques musicaux comparés à l'excellent patchwork musical du précédent Megalomania.
Je me permets une mise en garde pour l'avenir du groupe par cette phrase : Un regard extérieur peut parfois aussi avoir du bon et éviter de s'auto-parodier !
Mais pour l'heure, les musiciens de KISSIN' DYNAMITE se présentent sous leurs meilleurs visages et offrent un Generation Goodbye complet qui nous met toutes et tous en musique en face de notre monde (virtuel) actuel.
Le groupe se produit le 04 Novembre 2016 à Nantes au Ferrailleur et le 05 Novembre 2016 à Paris au Backstage By The Will.

Ashtag Your Life : cliquez ici

If Clocks Are Running Backwards : cliquez ici

Rémifm
Date de publication : dimanche 19 juin 2016