16 / 20
24/08/16
The apocalypse blues revue
THE APOCALYPSE BLUES REVUE
 
THE APOCALYPSE BLUES REVUE nous vient des USA.
Formé par le batteur Shannon LARKIN et le guitariste Tony ROMBOLA du groupe GODSMACK, ils sont rejoints par Ray CERBONE au chant et Brian CARPENTER à la basse.
Le quatuor nous propose presque 1 heure de Blues Rock que les musiciens ont voulu lourd, sombre avec une Punk attitude, surtout marquée dans la façon de chanter de Brian.
Bref, les musiciens ont réussi leur pari car, c'est crasseux, gras, parfois lugubre et pas facile à digérer...surtout si vous avez des aigreurs d'estomac...
Si vous avez les idées noires aussi, le blues quoi, vous pouvez grâce à cet album perdre encore quelques marches dans les profondeurs de votre esprit ! (The Devil In Me)
Le hit Whiskey In My Coffee, premier single est vraiment le titre qui sort du lot et propose un Blues Rock plus inventif. En marchant sur les traces du côté obscur de ZZTOP, The Tower est très convaincant.
J'aime beaucoup aussi Work In Progress, dont le titre résume parfaitement son contenu !
Le titre bonus Music's Over ramène sur les terres des THE DOORS. Troublant...
Cet album, c'est quand même un peu la gueule de bois du lendemain d'une soirée vraiment trop arrosée...
Ça sent le regret et la promesse de ne jamais recommencer, jusqu'à la prochaine fois...
Pour ma part, je trouve que le groupe ouvre par quelques moments des portes ouvertes en reprenant des plans mille fois joués dans le Blues Rock.
Le chant finit par me fatiguer et j'ai du mal à arriver jusqu'au bout de l'album même si l'effet choisi est réussi.
Le guitariste Tony ROMBOLA me met en joie car il étale sa très grande classe.
Je pense évidemment aux références tels que Jimmy HENDRIX, Stevie Ray VAUGHAN, Eric GALES (qui joue sur le titre The Tower) etc.
J'aimerai entendre ce guitariste dans ce même registre et avec une approche moins glauque...et une approche plus personnelle sur certaines rythmiques. Car en solo, c'est juste époustouflant !
Voilà un album, qui même si il use de quelques facilités, dont une ou deux descentes de manches mille fois rabâchées, est en complète synchronisation avec l'effet voulu par ses musiciens.
Trop sombre pour mon âme qui ne peut néanmoins que constater les qualités d'un album mixé diaboliquement par Dave FORTMAN, le guitariste d'UGLY KID JOE.
La production offre également une écoute parfaite de l'album.
A découvrir pour ce qu'il a à offrir de différent dans l'univers du Blues Rock et en priorité pour le travail solo de Tony RAMBOLA.
Quelques titres devraient trouver bonne place dans des B.O de films, à la Tarantino...

The Tower : cliquez ici

Whiskey In My Coffee : cliquez ici

Devil Plays A Strat : cliquez ici
Rémifm
Date de publication : mercredi 24 août 2016