16 / 20
10/09/16
Pub's calling
DOG'N'STYLE
 
A peine le plein fait, la clé tournée et le contact opéré que DOG’N’STYLE a le pied au plancher, débutant son Pub’s Calling par un The Best Of Me vrombissant ! Et les 4 musiciens d’Epinal, sages comme des images, ne vont pas décélérer pendant 38 minutes. Si, juste un passage obligé à 110km/h sur Running Out, introduit par un banjo. Sinon, Greg (chant / guitare), Yan (guitare / chant), Robin (basse) et Boub (batterie) dégoupillent une espèce métissée de heavy rock’n roll puissant et rapide (Mad MotorcycleMOTÖRHEAD ne me semble jamais bien loin…), lustrée ici et là par un big rock metal moderne américain (chant et rythmique sur Pretty Fly par exemple, mais cette impression perdure sur la totalité de l’album). Les 10 compositions autoproduites sont rythmées par une basse au groove généreux et une batterie dynamitée (I Did Something Bad). Les guitares glissent quelques soli concis lors de passages instrumentaux (The Best Of Me, Never Trust An Asshole), sans se départir de rushs énergiques. Le chant est costaud, viril, maîtrisé et s’autorise quelques passages rageurs typés hardcore, histoire d’appuyer la puissante teneur du contenu de Pub’s Calling. L’ensemble est mélodique, louche parfois avec lourdeur vers le stoner (One Day), sans plomber la vivacité des tempi.
Après un premier EP éponyme en 2015, les 4 Lorrains reviennent rapidement sur le devant d’une scène « dog’n roll », où ils s’appliquent à mettre le feu, dans la joie et la bonne humeur, avec leurs 10 nouvelles compositions. Ceintures de sécurité bouclées, osez DOG’N’STYLE !

I Did Something Bad : cliquez ici

Pub’s Calling :
01 : The Best Of Me – 02 : Pretty Fly – 03 : I Did Something Bad – 04 : One Day – 05 : Mad Motorcycle – 06 : Night Losers – 07 : Running Out – 08 : Never Trust An Asshole – 09 : Pub’s Calling – 10 : Couple Of Beers
Ben
Date de publication : samedi 10 septembre 2016