14 / 20
23/09/16
Pimp your past
FAIR WARNING
 
C'est une belle surprise à priori que cette sortie d'un nouvel album de FAIR WARNING !!! Car ce sont des réarrangements et des réenregistrements de 11 titres issus des 3 premiers albums du groupe allemand, adulé au Japon, à savoir de Fair Warning (1992) pour 5 titres, de Rainmaker (1995) pour 4 titres et de Go ! (1997) pour 2 titres. Mais ensuite, à l'écoute de ce Pimp Your Past, l'impression reste très mitigée, par surtout la surabondance de la basse bien ancrée dans les intros. Si je note une refonte presque totale de chaque titre, au lieu de redonner du tonus à ces titres, déjà fort performants d'ailleurs, les musiciens ont voulu de donner à ces compositions un élan plus moderne, plus sombre en fait, ce qui ternit leur portée musicale par rapport aux originaux. Votre serviteur, fan inconditionnel depuis 25 ans a réécouté les originaux un à un pour effectuer des comparaisons. Certes l'auditeur connaisseur reconnaîtra aussi ces titres et la pertinence d'une telle entreprise m'échappe vraiment. Car les hits incontournables que sont Out On The Run ou Burning Heart ont perdu leur spontanéité et leur force mélodique. Out On The Run a moins d'impact à cause de cette basse trop présente et les claviers ont disparu ! Je ne reconnais pas l'intro de Burning Heart si belle, si incroyable et si percutante sur l'original, et le titre refait fait un peu bouillie sonore et est nettement moins mélodique, quel dommage ! Le lyrisme et la puissance de Save Me ont disparu sur le nouvel enregistrement, avec ses claviers d'ailleurs, Don't Give Up fait piètre figure aussi par rapport à l'original et seules les ballades comme Rain Song ou Pictures Of Love gardent leur cachet d'antan, encore que Pictures Of Love est bien plus énergique dans sa version passée. Long Gone prend néanmoins de l'ampleur dans sa nouvelle version, c'est indéniable, même si votre serviteur s'obstine à préférer l'original. Certes ce n'était pas à priori un exercice facile et le mérite des musiciens est plus que louable, ils n'allaient pas refaire exactement la même chose et ont déjà sorti des compilations. Et puis je trouve mille fois plus intéressant de se remettre en question que d'enregistrer des titres d'autres artistes, mais cela n'engage que le chroniqueur que je suis. Alors il ne reste plus qu'aux fans à donner leur avis, je parie qu'au Japon, cet album passera très bien, mais ailleurs ? Les guitares sont nettement en retrait par rapport à ce que FAIR WARNING proposait dans les 90's, c'est indéniable et bien dommage que leur travail n'ait pas davantage porté sur cet aspect. Mon bilan est que les originaux resteront à tout jamais ancrés dans ma mémoire et seront les meilleurs ambassadeurs de FAIR WARNING, car leur spontanéité de l'époque s'entend et se savoure toujours avec autant de plaisir ! A découvrir tout de même surtout si on est un fan acharné !
rebel51
Date de publication : vendredi 23 septembre 2016