Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS - Phil campbell and the bastard sons

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du label
5titre(s) - 18minute(s)

Site(s) Internet : 
PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS FB

Label(s) :
UDR
 (16/20)

Auteur : Ben
Date de publication : 26/11/16
Classic hard rock fédérateur !
Lemmy transporté au Walhalla en décembre 2015 retrouver ses pairs, le batteur suédois Mikkey DEE au chaud depuis septembre 2016 derrière les fûts chez SCORPIONS, restait au 3ème homme de MOTÖRHEAD, le guitariste gallois Phil CAMPBELL, de poursuivre sa route musicale avec son projet solo PHIL CAMPBELL’S ALL STARR BAND, rebaptisé tout récemment PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS. Il est de nouveau accompagné par le chanteur Neil STARR, et ce sont ses fistons qui assurent le service : Todd aux guitares, Dane à la batterie et Tyla à la basse (d’où la nouvelle appellation du groupe…).

Même si le contenu musical de cet EP éponyme 5 titres, déguisé en amuse-gueule pour fans impatients, ne laboure pas sur les terres de feu MOTÖRHEAD, son esprit reste quant à lui bien présent. PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS s’agite autour d’un classic hard rock fédérateur, bien foutu, gracieux, mais sans jamais vraiment tout exploser (bien éloigné de Bad Magic par exemple). Big Mouth ouvre cet EP avec élégance, déposant un hard rock propre et mélodique. Plus engagé, avec sa rythmique martiale et son chant, excellent, flirtant discrètement avec un hard rock FM, Spiders se voit paré d’un solo de guitare avenant. Suit Take Aim, qui ne change pas vraiment d’univers ni d’orientation sonores. No Turning Back, épicé d’un tempo accéléré, conjugue son hard rock avec des terminaisons punky. Pour finir tout en douceur, Phil et sa bande glissent une « ballade » acoustique rythmée, où une fois de plus le chant de Neil est à apprécier à sa juste valeur.
Sans vraiment révolutionner le genre (je ne pense pas que ce soit l’objectif de Phil), cet agréable et sympathique EP permet, outre le fait à PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS de rester visible, d’attendre donc un format plus consistant et épais.

Big Mouth : cliquez ici

Spiders : cliquez ici






COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FOGG
High testament
VOODOO HIGHWAY
Showdown
TWISTED SISTER
Live at the astoria
LITA FORD
Time capsule
WHISKY OF BLOOD
Six six sex
Chroniques du même auteur
SILT
Silt
EVENLINE
In tenebris
END REALITY
Three distraught monkeys
VANDEN PLAS
Chronicles of the immortals - netherworld
THE WICKED MERCY
Sundown
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente