20 / 20
10/12/16
A las puertas de willoughby
AMALGAMA
 
La force du rock espagnol et de sa scène en général est de voir surgir des groupes talentueux, forcément méconnus en France, mais au potentiel énorme. J'ai eu l'occasion ici même de présenter CABLEADOS, ELDORADO, LEIZE, MEDIA LUNA, et aujourd'hui le coup de coeur vient de la province d'Alicante, Elche exactement, fief d'AMALGAMA, déjà fort de 5 albums et d'un EP. Et pour le petit dernier intitulé A Las Puertas de Willoughby, les 5 compères font rugir leurs guitares, leur batterie grâce à Gabriel, la voix étonnante, diablement rock, agressive à souhait et vraiment impressionnante de Tomas impose un rythme à la fois d'enfer parfois et aussi une douceur incomparable. L'ouverture avec Willoughby est d'une force et d'une puissance phénoménale et avec en plus de la mélodie et un sens de la composition je dirai innée ! La Loba continue dans la même lignée et offre du rythme et du punch : ça pulse grave ! La douceur toute relative arrive avec Entre Las Ruinas, mais avec toujours cette guitare entêtante pour une mélodie rock impeccable, qui porte ce titre au niveau du hit. La ballade Lejos De Ti permet une pause et est typiquement espagnole, avec de l'émotion et du soleil, qui prend aux tripes. Le rock percutant et dur reprend le dessus pour la seconde partie de l'album avec Entregate, où les instruments exaltent si bien ce rock chaud et puissant. El Error est encore un ton au-dessus et les guitaristes Falcone et Roberto assènent leurs riffs à bon escient : excellent titre à tendance progressive du meilleur effet sur lequel Tomas fait une prestation remarquable. Mélodique et raffiné surgit alors Una Vez Mas, du rock en barre qui exprime la joie musicale incroyable de ces 5 musiciens étonnants, par leurs choeurs qui me ravissent au plus haut point ! Rien n'arrête AMALGAMA dans son rock tempétueux et sa finesse mélodique sur La Llama, du grand art ! Et la fin de l'album reste d'une énergie folle et dense et exprime bien la qualité première d'AMALGAMA : du rock puissant, jouissif et festif avec No Importa et Guerra Y Paz clôt A La Puertas de Willoughby en boulet de canon, avec la basse profonde et solide de Fran ! Un disque fort, épatant et revigorant, à la production efficace, un grand merci à ces musiciens de feu, porteurs d'espoir pour ce rock espagnol plus que jamais vivant et solide ! VIVA AMALGAMA !!!

Entre Las Ruinas : cliquez ici
rebel51
Date de publication : samedi 10 décembre 2016