16 / 20
04/01/17
Seventh seal
CLOUDS OF DEMENTIA
 
Formé en 2014, ce quintette de la région nantaise affiche de pratiquer un Doom Metal classique, de même qu'il revendique des influences telles que BLACK SABBATH, PENTAGRAM, CANDLEMASS et REVEREND BIZARRE. Pour autant, à l'écoute des cinq compositions de ce premier EP, le nom qui vient à l'esprit est plutôt celui de Scott Wino WEINRICH dans ses divers groupes hors de SAINT VITUS, à savoir THE OBSESSED, SPIRIT CARAVAN et THE HIDDEN HAND. Non pas que CLOUDS OF DEMENTIA puisse se résumer à une quelconque copie du répertoire de Wino mais le chant un peu nasal, un peu traînant, néanmoins expressif et modulé rappelle celui du grand homme.

Du point de vue strictement musical, on est confronté à un Doom Metal effectivement classique, pourvu d'un son clair et puissant, qui permet une bonne mise en valeur de tous les instruments. Même si le tempo est généralement assez lent, on ne sombre jamais dans des abysses cataleptiques ; au contraire, le groupe se permet des variations de rythmes et de tempo qui instillent une excellente dynamique et évitent toute sensation d'ennui. Les guitares participent également à un juste équilibre entre lourdeur et diversité, tout d'abord parce que les riffs, pour être lourds, n'écrasent pas pour autant tout le paysage ; ensuite, parce que les solos, mélodiquement construits, apportent des incises salutaires dans un contexte plutôt porté sur l'austérité.

Pour une formation aussi récent, on ne peut que saluer tant la maîtrise dans l'interprétation que les efforts notables dans la composition et les arrangements. On attend avec une sincère impatience que CLOUDS OF DEMENTIA franchisse le cap de l'album.
Alain
Date de publication : mercredi 4 janvier 2017