19 / 20
16/03/17
Once upon a time
BLACK DIAMONDS
 
Ah la Suisse, toujours présente au niveau mélodique, nous offre en 2017 le 3ème album des rockers de BLACK DIAMONDS ! Formé en 2004, le groupe helvète a sorti en autoproduction First Strike en 2008 puis Perfect Sin en 2013, ce dernier remarquable mélodiquement parlant. Mais aujourd’hui c’est chez AOR HEAVEN que sort Once Upon A Time, ce qui va leur permettre de toucher un plus large public bien sûr orienté vers ce type de musique.

Surprise pour votre serviteur car le titre The Ghost And The Shadow qui ouvre véritablement l’album est très heavy mais peu à peu les refrains glam chers au groupe reviennent à la charge et adoucissent la 1ère impression. Et ensuite le côté glam mélodique prend vraiment le dessus avec Love Stick Love, je pense inévitablement à RECKLESS LOVE, à H.E.A.T, la voix de Michael KEHL exprime bien cet aspect et colle parfaitement aux riffs clairs et ciselés du guitariste Andreas ROHNER. Les mélodies ne sont pas en reste non plus, çà percute sur Romeo & Juliet, c’est du glam mille fois entendu peut-être mais ça pulse, ça dépote et cela donne un plaisir fou !!! Et ça continue de plus belle avec l’énergique et enthousiasmant Pieces Of A Broken Dream, où je note l’incroyable performance du batteur Manuel PENG, au rythme parfait, pour un titre phare et qui effectue sur cet album une performance de haut niveau. Et la ballade Love, Lies, Loneliness qui suit exprime tout leur art de composition avec une mélodie poignante rehaussée par ce solo de guitare, classique certes mais magnifique.

Il faut préciser que c’est Tobias LINDELL (H.E.A.T, HARDCORE SUPERSTAR) qui produit l’album et donne un gros son tout en apportant sa touche scandinave à ce Once Upon A Time. Hard rock plus hargneux sur Thrillride, avec toujours ce son énorme et cet enthousiasme communicatif, qui en fait un titre taillé pour la scène, mais avec Vampires Of The Night (cliquez ici), le groupe monte encore d’un cran, c’est de la pure folie avec ce rythme, cette puissance et cette mélodie exaltante, en un mot superbe ! Pas de baisse d’intensité sur les derniers titres, au contraire, le niveau reste élevé et excellent avec les Not Going Home et Hard To Let Go, très en rythme aussi, Years mélodiquement épatant et très excitant aussi avec ses grosses guitares et This Is A Love Story plus novateur et non dépourvu de ce hard rock très 80’s.

Rien à jeter sur cet album orienté glam mais au gros son et qui devrait cartonner sur scène et en dehors. Ces Suisses sont hyper performants sur ce Once Upon A Time et donnent une vraie leçon de hard rock teinté de glam, en tout point remarquable : WAOUH !!!
rebel51
Date de publication : jeudi 16 mars 2017