17 / 20
17/03/17
Hit and run
GIRLSCHOOL
 
Après un premier album tonitruant (Demolition, chronique ici : cliquez ici), les quatre jeunes femmes de GIRLSCHOOL passèrent le reste de 1980 à tourner entamèrent 1981 pied au plancher : session pour la BBC, 45 tours St Valentine's Massacre en compagnie de MOTÖRHEAD et enfin l'enregistrement du second album. Hit And Run constituait en quelque sorte la suite idéale puisqu'il conservait les acquis de Demolition, à savoir un Hard Rock basique et fonceur, et traçait des pistes d'évolution.

Du côté des brûlots propres à rivaliser avec les Punks, on trouve Kick It Down, C'mon Let's Go, (I'm Your) Victim, Watch Your Step et Yeah Right : tempos appuyés, riffs incisifs, rythmiques énervées, voix encore juvéniles mais pleine de verve, refrains en chœurs, tout est axé sur l'efficacité et la vivacité.

A côté de ces claques bien assénées, on trouve des compositions plus fouillées, plus tempérées, plus lourdes aussi. Servi par la production de Vic MAILE plus épaisse que sur Demolition, des compositions comme Future Flash, Hit And Run et The Hunter développent des ambiances troubles sur fond d'approche plus Heavy. Avec sa batterie presque tribale et ses grosses lignes de basse, Following The Crowd joue le contraste avec un refrain vraiment mélodique. Back To Start renvoie les guitares à l'arrière-plan pour privilégier un chant plus intimiste et une section rythmique implacable (basse épaisse et batterie sèche). Notons que ces morceaux aux tempos plus tempérés donnent l'occasion à la soliste Kelly JOHNSON de dévoiler ses capacités à créer des solos déchirants et électrisants, pleins d'un feeling bluesy.
Comme sur le premier album, GIRLSCHOOL se fend d'une reprise, en l'occurrence le Tush de ZZ TOP qui, sans égaler l'original, ne donne pas sa part au chat en matière de Boogie.

Reste à évoquer les titres bonus de cette réédition, au nombre de quatre : la reprise du Please Don't Touch de Johnny KIDD AND THE PIRATES, ici interprété avec frénésie en compagnie de MOTÖRHEAD, une très bonne reprise du Bomber du gang de Lemmy, Tonight (face B des 45 tours Hit And Run et C'mon Let's Go) et une version live de Demolition Boys. Notons qu'une réédition de 2004 comportait en plus une version live de Tonight et quatre titres de la session BBC du début 1981.

Plus encore que Demolition, Hit And Run s'imposait et s'impose toujours comme un album incontournable dans la discographie du groupe mais aussi comme une pépite de la New Wave Of British Heavy Metal.

Vidéo de C'mon Let's Go : cliquez ici
Vidéo de Please Don't Touch : cliquez ici
Alain
Date de publication : vendredi 17 mars 2017