16 / 20
19/03/17
Wick
ROYAL THUNDER
 
Enregistrement après enregistrement (Royal Thunder en 2010, CVI en 2012 et Crooked Doors en 2015), on sentait enfler le potentiel de ce quartette originaire d'Atlanta et il semblerait bien que Wick soit l'album de la maturité. Après un début de discographie sur le label extrême Relapse, ROYAL THUNDER est désormais dans le giron de Spinefarm, filiale de Universal, ce qui pourrait présager d'un appui promotionnel proportionnel aux qualités de Wick.

Plus que jamais, ROYAL THUNDER embrasse un large panel d'influences qui leur permettent d'établir un équilibre pertinent entre mélodie et puissance. Oubliez les références Metal, elles ne sont ici que portion congrue, ROYAL THUNDER ne prenant ses aises que dans les vastes contrées du Rock. Pour être juste, le groupe développe des ambiances subtilement mélancoliques qui rappellent assez l'esprit d'une partie des formations Grunge, comme SOUNDGARDEN, PEARL JAM, les harmonies vocales faisant penser à ALICE IN CHAINS.

L'élément identitaire majeur de ROYAL THUNDER est le chant de Miny PARSONZ dont la très forte personnalité semble toutefois fuir les comparaisons trop évidentes. Au fil de lignes de chant très articulées, parfois posées, souvent intenses, toujours subtiles, elle peut œuvrer dans un registre de gorge medium presque chaud et Soul, comme elle peut se crisper dans une approche plus aiguë et rauque.

Par ailleurs bassiste, Miny est la mieux placée pour poser son chant sur des lignes de basse ventrues, très bien détourées par le mixage. Le batteur Evan DI PRIMA développe une frappe très sèche mais jeu crée une tension élastique qui anime intelligemment les tempos majoritairement lents et médiums.
Avec une telle assise, les guitares de Josh WEAVER et Will FIORE ne se sentent pas obligées d'en faire des tonnes et privilégient des sons clairs et mélodieux, parfois renforcés par du piano, voire des cordes.

Si l'on ajoute la limpidité du son et la qualité des compositions, on se dit que Wick devrait en toute logique permettre à ROYAL THUNDER de franchir un net palier en termes de popularité. Sinon, c'est à désespérer !

Vidéo de April Showers : cliquez ici
Alain
Date de publication : dimanche 19 mars 2017