19 / 20
03/04/17
Call of the wild
DEZPERADOZ
 
Les Allemands de DEZPERADOZ ont à leur actif 4 albums : Dawn Of Dying (2000), The Legend And The Truth (2006), An Eye For An Eye (2008) et Dead Man’s Hand (2012) et croyez-moi leur style métallique très orienté vers la musique western en fait vraiment un groupe à part. Ils ont participé en 2006 et en 2013 au Wacken Open Air et leur renommée en Allemagne est fort grande. Cette année voit l’arrivée de leur 5ème album intitulé Call Of The Wild et si la base vocale est la même, avec Alex KRAFT (ONKEL TOM, SODOM) au chant et à la guitare, il y a du nouveau avec Manuel MANDRYSCH à la basse, Jochen RAUTENSTRAUCH aux fûts arrivé lui en 2014 ainsi qu’un nouveau guitariste Wolfgang SING.

Ce nouvel album s’inspire de la légende de Billy THE KID et offre à l’auditeur toute une palette de titres tantôt heavy pour la 1ère moitié, tantôt orienté western pour la 2ème moitié, assenant des riffs grandiloquents parfois et qui fleurent bon les grand espaces et les chevauchées fantastiques. Oui nous sommes en pleine époque western grâce à ces musiciens aguerris dont la fièvre mélodique ne faiblit pas tout au long des 13 titres de ce magnifique Call Of The Wild. La grandiose intro au banjo W.H Bonney plante le décor américain de l’album, un vrai régal ! Vient ensuite le très agressif Hell & Back sublimé ensuite par le titre phare Call Of The Wild, excellent titre où DEZPERADOZ exploite à fond leur savoir-faire : chant impeccable, riffs de guitare acerbes, souffle western incandescent, tout y est, une vraie merveille ! Pas de répit sur cet opus, un déluge de musique forte, enthousiasmante et délirante (Silver City Shuffle) qui vous plonge directement dans l’univers western de façon brute et çà sent bon la poussière, les saloons et les bagarres !

All The Long Way Home calme un peu les esprits par une ballade suave et mélancolique digne des plus grands moments musicaux américains, avec une montée en puissance finale absolument délicieuse. Bullets N’ Bones donne dans un genre plus classique avec de la mélodie et de l’énergie, Lincoln County War donne l’impression d’un bande originale de film avec grands espaces et soleil brûlant !

D’autres moments forts nous attendent sur la fin de Call Of The Wild avec toujours cette énergie, ces mélodies et ce parfum de l’Ouest bien présent que ce soit sur Thirty Silver Dollars, Back In The Saddle ou le petit joyau Fandango, instrumental plein de magie et de lumière à la Sergio LEONE, un régal !

DEZPERADOZ prouve une fois de plus sa grande capacité à nous émouvoir et à proposer une musique délicieuse, forte en couleurs et digne des plus grands, une véritable source de plaisirs rock et western à la fois, en un mot SUBLIME !!!

Back In The Saddle cliquez ici
rebel51
Date de publication : lundi 3 avril 2017