19 / 20
12/10/17
Incendiary
CODE RED
 
Ce nouveau projet suédois est à l’initiative du vocaliste de SAHARA, Ulrick LÖNNQVIST, dont l’album éponyme est sorti en 2001 chez AOR HEAVEN. Ce dernier a bien sûr oeuvré depuis avec Hal MARABEL (BAD HABIT), Morgan JENSEN (SWEDISH EROTICA), Jake E (AMARANTHE), Michael PALACE (PALACE) et Andreas GULLSTRAND (CREYE) pour ne citer que les principaux. C’est alors qu’entre en scène Daniel FLORES (THE MURDER OF MY SWEET, FIND ME) qui le pousse à composer et à créer CODE RED. Avec Morgan JENSEN et Oscar BROMVALL aux guitares, Michael PALACE à la basse et aux choeurs, Kaspar DAHLQVIST et bien sûr Daniel FLORES aux fûts, ce 1er effort Incendiary va littéralement mettre le feu par cette musique soignée, très AOR mais énergique et hyper séduisante.

La voix suave et très chaude, bourrée de feeling d’Ulrick LÖNNQVIST fait merveille sur ces titres estampillés rock mélodique : le début de l’album est remarquable. On se surprend à fredonner sur I Won’t Be Your Hero, Heat Of The Night (cliquez ici) et Lift Me Up, un mélange de BAD HABIT, EUROPE ou Jim JIDHED vient à l’esprit à la découverte de ce déluge AOR de fort calibre. Le maitre mot d’Incendiary est la mélodie, encore et toujours avec cette précison instrumentale, cette perfection des choeurs et cette grandiloquence acharnée : un régal !

La rythmique sur My Hollywood Ending en fera frémir plus d’un, malgré un air de déjà entendu, parce la musique de CODE RED obéit à un classicisme mélodique évident. Mais peu importe, le plaisir est intense et sans cesse renouvelé. Après un passage légèrement en dessous de la qualité des titres avec Saving Grace, mid-tempo trop convenu, CODE RED repart de plus belle avec Eternal Pretender, aux claviers incandescents et au refrain imparable, un des titres phares de ce Incendiary, brillant et diablement AOR sur toute la ligne.

Bien sûr produit de la plus belle des manières par Daniel FLORES conjointement avec Ulrick LÖNNQVIST, ce 1er album de CODE RED est une véritable réussite, témoins les derniers titres de ce Incendiary, complètement fou, avec notamment la semi-ballade extraordinaire Like I Remember You, le très AOR Forever And A Day, qui fait frissonner ou Are You Leaving Now, énergique à souhait et aux guitares assommantes. Ajoutez à ce chapelet de louanges la réelle performance vocale d’Ulrick LÖNNQVIST et Incendiary s’impose alors comme un des albums AOR les plus attractifs de l’année : remarquable vraiment !!!
rebel51
Date de publication : jeudi 12 octobre 2017