20 / 20
30/10/17
Iv
HIGHWAY
 
HIGHWAY, groupe de hard rock de l’Hérault, n’en est pas à son coup d’essai : après l’EP Have A Beer en 2002, Goodbye Money en 2005 et United States Of Rock‘N’Roll en 2011, voilà IV tout simplement pour imposer cette musique forte, énergique et diablement efficace. Leur expérience grandissante (ils ont signé aux USA chez DEMON DOLL RECORDS en 2011) et aussi leur participation à de nombreux concerts européens avec Michael SCHENKER, Jeff Scott SOTO, GOTTHARD, KISSIN’ DYNAMITE, NASHVILLE PUSSY ont dynamisé leur musique et ce nouvel effort vient à point nommé pour concrétiser leurs espoirs.

C’est un groupe excitant, entièrement acquis à la cause de ce hard rock percutant, avec des relents d’AC/DC, AEROSMITH voire KISS parfois, çà pulse, çà dépote, çà cartonne et toujours avec ce souci permanent du gros son et de la qualité vocale. En 12 titres énergiques, impeccables de justesse instrumentale et très enthousiasmants, HIGHWAY assure un maximum sur IV avec de l’entrain, du fun, du rock quoi ! Brotherhood impose d’entrée le canevas musical de cet album : belle mélodie, guitares acerbes, voix excellente, tout y est. Il est suivi par le très rythmé Pole Dancing Song, certes classique mais emballant, avant que Wake Up (cliquez ici) ne s’impose comme un des titres phares, avec la participation de Jeff Scott SOTO en duo avec Benjamin FOLCH : un monument ce titre ! Ajoutons la qualité guitaristique de Ben CHAMBERT et la magnifique basse de Sam MARSHAL qui éclaboussent de leur talent non seulement sur ce titre mais sur tout l’album.

Le régal auditif ne s’arrêtera pas à ces seuls titres car HIGHWAY a une grosse capacité à innover et nous émouvoir sur le mid-tempo Boogie Wave notamment ou sur la ballade Concession Time, poignante par sa guitare sèche et par sa montée en puissance grâce à la batterie étonnante de Romain CHAMBERT. Il y a du SIDEBURN dans leurs compositions (Damned Me est terrible !), très travaillées et ô combien bien produites par Brett CALDAS-LIMA (connu pour son travail avec AYREON, Devin TOWNSEND, MEGADETH). L’identité sonore de HIGHWAY éclate sur ce IV et chaque titre apporte son lot d’émotions, de rock et de sueur.

A la moitié de l’album, le constat est clair : de grands musiciens par le talent, de superbes compositions qui font frémir et dont la puissance intrinsèque ne cesse de s’exprimer, voilà en substance ce que IV propose. Et ces moments de jouissance rock vont aller crescendo sur la seconde moitié de cet opus riche, varié et exaltant. Qu’importe le nom des titres, ils sont tous sacrément époustouflants et regorgent de cette énergie rock si bien transmise, que ce soient Psycho-Lover, Say Your Prayers aux sublimes soli de guitare, Knock It Off aux choeurs incroyables, diablement imposants et bien sûr le final avec Separate Ways (cliquez ici) complètement revigorant, brut et terriblement bluesy, un régal.

En un mot comme en cent, IV est une bombe dont la déflagration s’entendra j’espère surtout en France car nos musiciens ont conquis l’Europe eu égard à leur parcours actuel sur les scènes espagnoles. Chapeau bas Messieurs, vous êtes au top, en un mot fantastique !!!
rebel51
Date de publication : lundi 30 octobre 2017