19 / 20
04/11/17
Cup of tears
DEVOID
 
Ce nouveau projet mélodique, agrémenté de touches heavy progressif d’ailleurs, est l’oeuvre du guitariste Shad MAE (dans le civil Maël SAOUT) bien connu en Bretagne avec SHADYON et qui signe là des compositions alléchantes, finement travaillées et ouvertes à un public large. Les musiciens qui participent à ce Cup Of Tears ont une expérience conséquente sur la scène internationale, ce sont des artistes complets et la prouesse de Shad MAE est de les avoir réunis ici pour un album qui veut très innovant et hyper emballant ! Avec Carsten SCHULZ au chant, que l’on ne présente plus (EVIDENCE ONE, DOMAIN, MIDNITE CLUB, S.I.N, EDEN’S CURSE, LEVEL 10 et bien d’autres encore), Jorris GUILBAUD aux claviers, Ben TOQUET à la basse, Ben WANDERS aux fûts, Shad MAE est aussi accompagné à la guitare des prestigieux Mattias EKLUNDH (FREAK KITCHEN), Henrik DANHAGE (EVERGREY), Daniel PALMQVIST (BEYOND THE KATAKOMB) et Magnus KARLSSON (PRIMAL FEAR, THE FERRYMEN) : difficile de faire mieux comme line-up !

Le 1er titre Soldiers ouvre ce Cup Of Tears avec un punch heavy progressif évident et une enthousiasme réel. La voix de Carsten SCHULZ colle à merveille sur ce titre puissant, grandiloquent et sa prestation vocale sera de haut vol sur tout l’album. Le son est incroyable et déjà les soli de guitare m’émerveillent : c’est du solide ! Otherworld avec son intro de choeurs très impressionnant poursuit dans le même registre, il prend aux tripes également ! L’arrivée de somptueux claviers sur Collective Heart adoucit un peu ce titre bien heavy et qui arrache tout sur son passage ! Les mélodies bien présentes (comme sur Religion) permettent au heavy de DEVOID de ne pas tomber dans la facilité ou dans un classicisme révolu, notamment grâce à The Clock Is Ticking ou à Killing Hands et à la moitié de Cup Of Tears, le plaisir d’écoute reste maintenu et l’envie de la découverte est même décuplée, un réel challenge pour ce genre de musique !

Et la seconde partie de ce Cup Of Tears va poursuivre dans la même voie avec encore plus de puissance (Agony est impérial), une pointe de mélancolie avec l’instrumental Final Breath absolument remarquable de justesse et de feeling pour repartir de plus belle avec le phénoménal Colours Fade To Grey aux grosses rythmiques, aux choeurs royaux le tout enrobé par des claviers majestueux, véritable titre phare qui permet à Carsten SCHULZ d’exprimer avec plus d’acuité son talent vocal incomparable ! Vient ensuite Mind Keeper encore bourré de mélodies et subtil au niveau composition, et après Cup Of Tears très rythmé, vient le final instrumental éblouissant Hollow Point qui mettra à genoux tout fan amoureux de ce heavy puissant et racé, avec ses merveilleuses guitares incandescentes.

DEVOID frappe fort dès leur début et le travail admirable de composition s’exprime réellement par ces guitares folles de bout en bout de ce Cup Of Tears, incroyable de beauté et de richesse : un must déjà ! A découvrir d’urgence !!!

Religion cliquez ici
rebel51
Date de publication : samedi 4 novembre 2017