18 / 20
13/11/17
Somewhere in between
V1NCEM4N
 
V1NCEM4N est le projet de Vincent FOURNIER, chanteur, guitariste, auteur et compositeur français. 5 ans après un premier album en 2012, Powerpop, qu’il a défendu et interprété en 1ère partie durant la tournée The Geek And The Jerkin’ Socks de SHAKA PONK, le musicien reprend le chemin du Terrific Studio. Et propose un nouvel album, Somewhere In Between, riche de 11 chansons, 11 perles magnifiquement et chaudement autoproduites, enregistrées par Did THERY (SHAKA PONK, ARCHIVE, Calvin RUSSEL…), également bassiste du groupe. JP ARNAL à la batterie, David HADJADJ et Nicolas FREMONT aux claviers sur plusieurs titres, complètent le line up actuel de V1NCEM4N.

Somewhere in between… Effectivement, quelque part entre les deux, l’album s’équilibre parfaitement entre un rock dynamique et rythmé et une pop anglaise élégante et soyeuse. Sans jamais se perdre, l’artiste, sensationnel songwriter, excellent chanteur et non moins talentueux guitariste, se promène avec une certaine… facilité déconcertante et une aisance toute naturelle, innée, entre ces 2 styles. Travaillées au plus près des mélodies, qui toutes poussent à l’addiction, façonnées par une habileté technique, les 11 chansons de ce second album semblent couler de source.
Tout, comprendre l’ensemble de chacune de ces parties (écriture, interprétation, mélodies, son...) qui forment ce recueil, est juste et remarquable. Peter Pan (de même que sa version acoustique : cliquez ici), touchées par la grâce d’une Fée Clochette mélodique, Once A Lover, Twice A Friend et sa parure… BON JOVI ou bien encore Sacred et ses guitares U2 – floydiennes sont des tubes en puissance. Toutefois, cette considération peut largement s’appliquer aux autres compositions, comme la gracile Your Way et sa basse groovante, Troubles For Yesterday au tempo ralenti et sa guitare acoustique, la ballade un rien bluesy I Don’t Wanna Know, avec son volume adéquat de claviers aériens. Mais aussi The Think You Do et sa cadence nerveuse, ou l’autre ballade Running After You. L’album se termine avec une tendre et acoustique câlinerie, plus ou moins mélancolique …In The End Of The Day. THE BEATLES (pas l’ombre d’un doute!), FOO FIGHTERS (sons et jeux de guitares peut être), les Gallois de STEREOPHONICS (le versant rock), mais aussi HENDRIX (?) sont les influences proposées et évoquées. Auxquelles peuvent donc s’ajouter une once de U2 et de SPRINGSTEEN, tout comme une bonne poignée de BON JOVI (la rondeur et la séduction des mélodies).

Quoiqu’il en soit, Somewhere In Between est un album attachant, frais, joyeux, mis en lumière par non seulement son auteur-compositeur, mais aussi par la qualité des musiciens qui l’accompagnent (quand je vous dis que tout est juste et remarquable!). 12 chansons rock pop (ou pop rock...) hautement mélodiques, qui ont toutes cette faculté et ce pouvoir de séduire un large public, par le truchement de cet enregistrement ou par sa représentation scénique (Live Xtracks : cliquez ici). Bravo l’artiste !

Somewhere In Between :
01 : Begun – 02 : Skin & Soul – 03 : Peter Pan – 04 : Once A Lover, Twice A Friend – 05 : Your Way – 06 : Troubles For Yesterday – 07 : I Don’t Wanna Know – 08 : Sacred – 09 : The Things You Do – 10 : Walk Out – 11 : Running After You – 12 : ...In The End Of The Day
Ben
Date de publication : lundi 13 novembre 2017