18 / 20
02/12/17
Embryogenesis
XAVIER BOSCHER
 
Un an après Pentagramme, album rendant grâce à la Femme, Xavier BOSCHER, multi-instrumentiste, auteur, compositeur, parolier et interprète français, prolonge son ode à la vie à travers Embryogenesis, son nouvel ouvrage. De nouveau autoproduit de belle manière, comme à son habitude richement et magnifiquement habillé par un artwork au graphisme soigné (Aurélien MACCARELLI), ces 9 compositions sont, d’après son géniteur, « la bande-son de la séquence biologique de la création, voyage intra-utérin de metal progressif instrumental ». Tout est dit !

Ce nouvel album solo prend vie avec Cornucopia, cette corne d’abondance symbolisant la fécondité, jusqu’à Embryogenesis, rencontre heureuse de 2 gamètes qui donne naissance à un embryon, puis quelques semaines plus tard à un être doué de vie. Son développement, en 9 stades, est un enchaînement de thèmes mélodiques aboutis, travaillés au corps (aux cellules!), hommage à la magie de la création pluricellulaire.
Hormis quelques paroles / vocalises durant les 5 minutes de Cornucopia, rappelant l’univers world music de TRANSBOHÊM, l’album, entièrement instrumental, est dédié à un metal progressif fluide, intrinsèquement accessible et construit autour de longues chevauchées harmoniques. Les guitares sont certes à l’honneur (avec plusieurs séquences rappelant l’excellence d’un Joe SATRIANI), la section rythmique brille par ses stimulantes variations de tempi. Quelques passades jazzy (Female Architecture, Cells), déjà entendues sur le précédent album, s’invitent à la fête, ainsi que des sons électro (Hybrid). Mais l’artiste enrichit son œuvre de nombreux arrangements classiques orchestraux (Cells, Embryogenesis), écrivant ainsi sa propre genèse d’une vie intra-utérine symphonique.
Durant cette longue épopée, dont tous les éléments, principalement les thèmes harmoniques, sont rassemblés et assemblés avec intelligence lors des 20 minutes du titre final, Xavier BOSCHER semble avoir affiner sa matière musicale pour n’en garder que l’essentiel : de magnifiques et poignantes mélodies, soulevées par une profonde et sensible écriture.
Après s’être consacré à l’infiniment vaste avec les albums cosmiques de NEBULEYES ou TIRAO, l’infiniment complexe et précieux avec Love Energy et Pentagramme, Xavier BOSCHER sonde, avec ce nouvel album, l’infiniment minuscule. Avec un talent immense et une passion sincère. Chapeau et bravo l’artiste !

Embryogenesis :
01 : Cornucopia – 02 : Illumination – 03 : Female Architecture – 04 : Timelessness Kingdom – 05 : Hybrid – 06 : Blastocyst – 07 : Cells – 08 : O Negative – 09 : Embryogenesis

Xavier BOSCHER :
Love Energy (2010) : cliquez ici
Pentagramme (2016) : cliquez ici
Rencontre avec Xavier BOSCHER (2016) : cliquez ici

NEBULEYES :
From Earth To Nebula (2012) : cliquez ici
12 Years Of Stella Pieces (2011) : cliquez ici
The Universal Being (2009) : cliquez ici

TIRAO :
Holozayss (2011) : cliquez ici



Ben
Date de publication : samedi 2 décembre 2017