Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
PORN - The ogre inside

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  CD - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 52minute(s)

Site(s) Internet : 
PORN FACEBOOK

Label(s) :
Echozone Music
 (16/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 10/12/17
Votre monstre intérieur…
Après un deuxième album sorti en 2011, un recueil de remixes et de reprises en date de 2015, PORN est de retour avec un troisième album The Ogre Inside. Cette année, Philippe DESCHEMIN, leader du combo, a également sorti son projet parallèle gothic rock metal AN EROTIC END OF TIMES. Il a publié un roman SF Contoyen dont vient le concept de « l’Ogre du Dedans ».

PORN évolue dans un rock metal indus très inspiré par les années 90. Le gros riff de Sunset Of Cruelty s’associe à des nappes de claviers pour un rendu mélodique très convaincant. Je retrouve cette guitare tranchante propre au style indus sur You Will Be The Death Of Me. La voix oscille entre Marilyn MANSON et Johan EDLUND de TIAMAT. Cet opus propose un voyage intérieur, une introspection dans les recoins les plus sombres de votre âme. Un titre comme May Be The Last Time s’avère d’ailleurs bien sombre, proche du dark ou du doom. PORN vous invite à un combat contre la bête, votre monstre intérieur, cet Ogre capable de vous dévorer. Avec PORN, faites face à vos pulsions les plus sombres et les plus inavouables.

Je retrouve un aspect répétitif dans la musique de PORN avec des refrains mélancoliques. Les samples de She Holds My Will dégagent une atmosphère froide et hypnotique. La lenteur et la lourdeur de Nothing But The Blood me plonge dans un espace angoissant et Death Does Not Last Forever et ses guitares aux sonorités THE CURE va encore plus loin, encore plus oppressant. Close The Window me ramène à un gothic indus plus conventionnel mais très efficace.

Ponctué de samples d’ Aleister CROWLEY, surnommé The Great Beast, cet album vous invite à relâcher la bête, l’Ogre intérieur, et adapte la célèbre phrase de Crowley « Love is the law, love under will » en « PORN is the law, PORN under will ».

Tout n’est pas noirceur et désespoir dans The Ogre Inside. Ainsi, l’immédiat Heavy Is The The Crown semble montrer le chemin à suivre pour se sortir de tous ses démons : de la mélodie dans les guitares et un chant un peu plus optimiste. L’ensemble du disque reste solide car bien produit et doté d’un excellent son. Après, son écoute doit se faire dans son intégralité car la recherche du single n’en est pas la finalité. C’est un voyage sonore dense, sombre et mélancolique…

« Je ressentais le besoin incessant de le remplir, de nourrir cet espace béant ouvert sur l’horreur de mon âme. Un trou sans fond, un ogre à l’appétit sans limite (Philippe DESCHEMIN, tiré du roman Contoyen).
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ET MORIEMUR
Ex nihilo in nihilum
LORDS OF THE STONE
Roses for the dead
BLACK WREATH
A pyre of lost dreams
MY SLEEPING KARMA
Mela ananda – live
SKRAECKOEDLAN
Äppelträdet
Chroniques du même auteur
CRUSHER
Act 3 : the 1992-1993 reissues corporal punishment / act 2 undermine / bonus tracks
ARKAN
Kelem
RANGER
Speed and violence
TAAKE
Stridens hus
WE ALL DIE (LAUGHING)
Thoughtscanning
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente