Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DEEP PURPLE - A fire in the sky - a career - spanning collection

Style : Hard Rock
Support :  2CD - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
40titre(s) - 201minute(s)

Site(s) Internet : 
DEEP PURPLE FACEBOOK
DEEP PURPLE MYSPACE 
DEEP PURPLE WEBSITE
DEEP PURPLE - THE OFFICIAL WEBSITE

Label(s) :
Rhino Records
 (19/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 20/12/17
L’ultime compilation du pourpre profond ?
Car il y en existe plusieurs best of de DEEP PURPLE, alors pourquoi celui-ci mériterait le détour ?

Franchement, A Fire In The Sky donne envie de l’écouter. Comprenant 3 CDs et 40 titres, cette anthologie reprenant les 40 ans de carrière du groupe britannique semble complète. Mais pas tout à fait. Hélas, le dernier album en date, le réussi Infinite de 2017, n’est pas représenté, dommage. C’est le seul reproche que je ferai.

Cette compilation est construite de manière anti chronologique c'est-à-dire du plus récent au plus ancien.

Ainsi, le premier CD balaye la période de Now What ?! (2013) à Perfect Strangers (1984). Le line up de DEEP PURPLE a connu plusieurs changements de musiciens à travers le temps, on parle de Mark I, II, III, IV… correspondant aux différentes formations. Et je ne prendrai pas le risque de porter un jugement sur telle ou telle période car chaque fan de DEEP PUPLE possède une préférence et son Mark adulé. Je signale que Ian PAICE à la batterie est le seul membre ayant tout enregistré. On pourrait presque affirmer la même chose pour le bassiste Roger GLOVER. Idem pour le claviériste John LORD remplacé après sa mort par Don AIREY en 2002.

Ian GILLAN demeure le chanteur « historique », celui qui est resté le plus longtemps, il en occupe toujours le poste actuellement. Il a été remplacé ponctuellement par des vocalistes de renom. Par exemple, Joe Lynn TURNER chante sur Slaves And Masters (1990), un album décrié que j’aime bien malgré tout pour son côté FM et mélodique, avec des chansons comme King Of Dreams. 1984, Perfect Strangers c’est le retour réussi du DEEP PURPLE Mark II, soit le plus célèbre, avec le surdoué Ritchie BLACKMORE à la guitare. Pour faire court, il y a eu de grands guitaristes dans DEEP PURPLE : Ritchie BLACKMORE aux origines et Steve MORSE depuis 1996 et Purpendicar, toujours en poste en 2017.

Le deuxième CD balaye des titres beaucoup plus connus, le culte Smoke On The Water bien sur, mais aussi le hargneux Space Truckin’ et le sublime Woman From Tokyo rehaussé par l’orgue Hammond de John LORD dont l’instrument occupait une place prépondérante dans les compostions. Il couvre la période de Machine Head (1972) à Come Taste The Band (1975) et deux albums très intéressants car très inspirés, Burn et Stormbringer (1974), avec David COVERDALE au chant et Glenn HUGHES, basse et chant (DEEP PURPLE Mark III). Le punchy Burn, le mélodique Might Just Take Your Life demeurent des morceaux fantastiques. Et que dire de la magnifique ballade Soldier Of Fortune, CORVERDALE quelle voix !

Enfin, le troisième CD nous plonge progressivement vers les débuts du groupe. Il commence par l’un de mes titres préférés, l’énergique Highway Star et aborde la période 1968 -1972 (Shades Of Deep PurpleMachine Head) et une multitude de classiques comme Strange Kind Of Woman, Child In Time, Speed King, Black Night, l’âge d’or du groupe ? Beaucoup le pensent… La machine à remonter le temps nous amène sur de vieux morceaux avec les reprises Hallelujah ou Hush sur lesquels souffle un vent hippie propre à la fin des années 60.

Je considère que DEEP PURPLE avec leurs compatriotes de LED ZEPPELIN ont inventé le Hard Rock en 1968. BLACK SABBATH ne sera pas loin et plus metal encore. A Fire In The Sky - A Career - Spanning Collection est doté d’un packaging soigné, ce qui la distingue d’autres vulgaires compilations. De très belles photos en noir et blanc figurent à l’intérieur de ce triple digipack ainsi qu’une petite biographie signée du journaliste rock et metal anglais Malcolm DOME. La non représentation de Infinite m’empêche de mettre la note maximale. Pour votre information, A Fire In The Sky est issu des textes de l’emblématique Smoke On The Water, racontant les évènements liés à l'incendie du grand casino de Montreux, le 4 décembre 1971. Je trouve ce nom élégamment choisi pour cette très très belle compilation bien construite dans son montage global. Noël approche…


A Fire In The Sky

CD1
1. Hell To Pay
2. Vincent Price
3. Wrong Man
4. Rapture Of The Deep
5. Sun Goes Down
6. Any Fule Kno That
7. Sometimes I Feel Like Screaming
8. Verve: ted The Mechanic
9. The Battle Rages On
10. King Of Dreams
11. Call Of The Wild
12. Bad Attitude
13. Knocking At Your Back Door
14. Perfect Strangers

CD2
1. You Keep On Moving
2. Dealer
3. Stormbringer
4. Soldier Of Fortune
5. Mistreated
6. Might Just Take Your Life
7. Burn
8. Rat Bat Blue
9. Woman From Tokyo
10. Space Truckin’
11. Smoke On The Water
12. When A Blind Man Cries

CD3
1. Highway Star
2. Demon’s Eye
3. Fireball
4. Strange Kind Of Woman
5. Child In Time
6. Speed King
7. Black Night
8. Hallelujah
9. Emmaretta
10. The Bird Has Flown
11. Wring That Neck
12. Kentucky Woman
13. Mandrake Root
14. Hush
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
M.ILL.ION
Sane and insanity
SILVERCHAIR
Frogstomp
GLAMGLITTERS
Coming from 1984
SOUL SELLER
Matter of faith
HAREM SCAREM
Weight of the world
Chroniques du même auteur
IHSAHN
Àmr
DAGOBA
Black nova
DALTON
Pit stop
CHINAWHITE
Different
LYNYRD SKYNYRD
Last of a dyin’ breed
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente