18 / 20
21/12/17
The definitive 7" trilogy
KARMA TO BURN / SONS OF ALPHA CENTAURI
 
A priori, le principe est plutôt sympathique : deux ou plusieurs groupes proposent des morceaux - inédits ou non - et l'assemblage est édité (si possible en vinyle, histoire d'accentuer le côté collector). Les formats splits peuvent donner des résultats fort sympathiques, voire carrément précieux, mais, trop souvent, il y a un je ne sais quoi d'artificiel dans la démarche. Rien de tel dans les collaborations réitérées entre les Américains de KARMA TO BURN et les Britanniques de SONS OF ALPHA CENTAURI. Depuis 2007, les deux formations ont collaboré à de multiples reprises, tout d'abord au sein du projet éphémère ALPHA CAT, qui donna naissance à l'album Last Day Of Summer (2009) puis sous leurs bannières respectives, avec pour résultat trois 7".

Pour fêter cette décennie d'amitié et de collaboration artistique, le label allemand H42 a réuni les six titres issus des 7" (trois pour chaque formation), ainsi que trois compositions accouchées par ALPHA CAT, soit un peu moins d'une heure de Metal instrumental. On pourrait craindre le côté disparate de l'affaire mais il n'en est rien tant les deux formations s'avère proches, tout à fait complémentaires. Dans les deux cas, on trouve des rythmiques musculeuses, tendues, porteuses d'un groove porteur de menace, grâce à des lignes de basse titanesques et à des jeux de batterie à la fois sèchement intransigeant et animés. Les guitares sonnent de manière gigantesque, à la fois crépitantes et tranchantes : écoutez 71 de SONS OF ALPHA CENTAURI ou Fourteen de KARMA TO BURN pour vous en convaincre, le Saint Père IOMMI serait sûrement fier de ces monstres de riffs !!! Pour parfaire le tout, il faut souligner la pertinence des arrangements électroniques qui approfondissent les ambiances sombres et renforcer la dramaturgie de ces compositions magnifiques.

Les trois compositions labellisées ALPHA CAT optent pour une approche nettement plus directe, plus brute et remuante, avec notamment le Boogie Metal The Flying Dutchman et son harmonica diabolique. Revigorant !

Très belle initiative donc que cette compilation. reste à espérer que, dans dix ans, sortira la suite proposant des collaborations futures entre ces deux groupes méritants séparément et portés par l'émulsion réciproque dans ces exercices en tandem.

Teaser vidéo du split de 2014 : cliquez ici
Alain
Date de publication : jeudi 21 décembre 2017