15 / 20
20/09/08
Bastards & killers
DOMINUS PRAELII
 
CHRONIQUE FAITE EN 2006 !

Après le très prometteur Holding The Flag of War sorti en 2001 sur le même label (voir chronique de la ré édition), l'attente fut longue avant d'écouter ce Bastards & Killers annoncé depuis près de deux ans (il est d'ailleurs indiqué 2004 sur le CD !).
D'entrée le ton est donné ! Le Heavy Métal 80's authentique, sans concession, va être à la fête ! Du riff simple et direct en veux tu en voilà, un gros son de bourrin qui renverse tout et un beugleur qui en veut à la terre entière, voilà le programme ! Comparé à Holding The Flag of War ce nouvel album est beaucoup plus rentre dedans et plaira sans aucun doute au plus énervé d'entre vous. Je ne parlerai pas de Thrash car il s'agit bien de Heavy, mais si DOMINUS PRAELII par certains titres me rappelle nos LONEWOLF nationaux, leur manière générale d'interpréter leurs gammes est plus radicale et moins aérée.

J'avais adhéré à 100% à leur premier album et moins à celui là...Renseignement pris auprès du groupe notamment de Silvio ROCHA (Hail Brother !) c'est une volonté du groupe que d'avoir fait plus de titres speed. Je rassure les fans d' « Epic » le groupe n'a pas renié ses origines et vous trouverez dans Lords of the Seas, Sweat and Ice (pour moi le meilleur titre), Raise Your Axe et To Vinland de quoi vous rassasier. Enfin à noter une reprise de JUDAS PRIEST, Grinder ! Un bon album sincère et passionné mais qui manque de relief sur la longueur, dommage vu le potentiel du groupe! J'espère plus et mieux avec le prochain !

Partie artistique (pochette, livret): 3/5
Interêt pour les fans de 80's Heavy Metal: 3/5
Interêt pour les fans de Métal en géneral: 3/5
RASKAL The French Warrior donne : 13/20
RASKAL L'Objectif donne : 16/20
Raskal
Date de publication : samedi 20 septembre 2008