19 / 20
06/02/18
Dukes of the orient
DUKES OF THE ORIENT
 
J’ai découvert, et aimé, John PAYNE en 1992 pour l’album Aqua de ASIA. Remplaçant John WETTON dans un groupe déjà inscrit dans la légende, John PAYNE a plus que relevé le défi. Il s’est imposé comme un "frontman" redoutable, ce qu’a confirmé le concert du Transbordeur en Octobre 1992, avec, excusez du peu, Steve HOWE, Geoff DOWNES, Vinny BURNS et Trevor THORNTON sur scène. Un concert que je n’oublierai jamais.
John PAYNE, bassiste, guitariste, claviériste, producteur était déjà dans le circuit depuis la fin des années 70, se produisant avec des groupes tels que MOONSTONE ou encore CCCP. Il a travaillé aussi avec Roger DALTREY dans les années 80 et 90 et sorti des albums solos.
De 1991 à 2006, il partage l’aventure ASIA et participe à 8 albums studio et 6 live. Il profite aussi des années 90 pour travailler sur 2 albums solo de Geoff DOWNES.
Avec la réunification en 2006 du line-up originel de ASIA (John WETTON, Geoff DOWNES, Steve HOWE et Carl PALMER), John PAYNE lance ASIA featuring John PAYNE. Cette année là, il sort aussi l’excellent album Window To The Soul sous le nom GPS. En 2007, c’est avec THE PASSION qu’il sort avec Andy NYE un album du même nom. Notez également sa participation dans les années 2000 pour deux albums avec LUNATICA et 3 avec Lisa LARUE. Enfin, avec ASIA featuring John PAYNE, un live sort en 2007, Recollections : A Tribute to British Prog en 2014 et un EP Military Man en 2009 sur lequel nous retrouvons un titre de Erik NORLANDER.
Ce dernier, claviériste et producteur américain, fan de rock progressif avait rejoint en 2007 pour les tournées ASIA featuring John PAYNE. Il est aussi parti prenante du groupe de sa femme LANA LANE, a sorti moult albums avec son groupe ROCKET SCIENTISTS et en solo et joue aussi avec la formation LAST IN LINE.
Voilà les deux musiciens réunis à nouveau sous un projet nommé DUKES OF THE ORIENT pour un album du même nom qui sort ce 23 Février 2018.
Pour ses 60 printemps cette année, John PAYNE nous gâte. Dire que j’attendais cet album avec gourmandise est un euphémisme. Mon attente est récompensée.
Comme ces 8 titres ont mis 10 ans de travail avant de nous arriver, le résultat s’étale sur ces années là. Difficile de ne pas penser au Silent Nation, Aura de ASIA. Sauf que la patte NORLANDER est là aussi… Difficile de ne pas penser à l’album de GPS aussi… Sauf que la patte NORLANDER est toujours là. Les claviers ont la part belle et les guitares se faufilent ici ou là pour une rythmique plus Aor et quelques soli bien sentis… Mais c’est tout. C’est sur le dernier titre, Give Another Reason que le rock progressif s’illumine sur 10 minutes intenses, que la guitare acoustique se montre merveilleuse, que les claviers prennent leur envol...sans pour autant oublier la capacité de John PAYNE à sortir des mélodies de chant très Aor. Bref, ce titre est vraiment l’essence même de l’écriture John PAYNE, Erik NORLANDER. Un titre absolument superbe. Les 7 autres, à quelques variations près, m’entraînent plus sur du ASIA. Normal quand on sait qu’un titre comme Seasons Will Change, écrit en 2013 est présent sur cet album et était prévu pour sortir sous le nom de ASIA featuring John PAYNE. C’est suite au décès de John WETTON, le 31 décembre 2017 que les musiciens ont décidé de sortir cet album sous le nom de DUKES OF THE ORIENT et non pas ASIA featuring John PAYNE. Tout simplement par respect pour le membre fondateur décédé de ASIA et pour ne pas créer une confusion autour du nom ASIA. Les choeurs sur cet album ont été soignés. Seul petit reproche, le chant lead un tout petit peu trop en avant sur le mixage de l’excellent premier titre Brothers In Arms. Pour le reste le mixage et la production de John PAYNE sont parfaits et très soignés. Ont joué sur cet album certains compères du ASIA featuring John PAYNE, en l’occurrence le talentueux Guthrie GOVAN (parti depuis former THE ARISTOCRATS), et remplacé par Bruce BOUILLET, Jeff KOLLMAN et Moni SCARIA pour les guitares et Jay SCHELLEN à la batterie.
Voilà les fans de ASIA avec John PAYNE, GPS, de l’univers de Erik NORLANDER, les amoureuses, amoureux des mélodies typés Aor vont je pense trouver moult plaisirs à ces 8 offrandes et ces 52 minutes qui me procurent un bonheur intense. Pas un titre ne descend en dessous des 5 minutes et pourtant l’album me paraît extrêmement court... Signe et gage de la qualité qu’il s’en dégage...

Strange Days : cliquez ici

Seasons Will Change : cliquez ici
Rémifm
Date de publication : mardi 6 février 2018