Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
REACH - The great divine

Style : Rock
Support :  CD promo - Année : 2018
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 42minute(s)

Site(s) Internet : 
REACH FACEBOOK

Label(s) :
Sun Hill Production
 (16/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 20/02/18
Evolution vers le modern rock
REACH groupe Suédois (oui encore ! ) sortait en 2015 un très bon et prometteur Reach Out To Rock. Depuis le départ du chanteur Alex WAGHORN ils ont évolués vers un Power Trio. Les vocaux étant assurés par le principal compositeur et guitariste
Ludvig TURNER. Celui ci se débrouille fort bien d'ailleurs car il a terminé en quatrième position à la « Swedish Idol » en 2014. Il y avait interprété quelques beaux tubes comme Here I Go Again de WHITESNAKEWinds Of Change de SCORPIONS ou It's My Life de BON JOVI. Je sais ça fait rêver pour nous autres petits français. C'est ça la Suède ! Voilà pour resituer le contexte. On notera aussi en 2014 une cover de AVICII Wake Me Up aux deux millions de vues. Nos jeunes musiciens ont donc un large panel à leur disposition. Alors même si leur premier album était constitué d'un Hard Rock mélodique assez classique, il fallait s'attendre à des changements. La voix de leur leader naturel s'adaptant parfaitement aux divers styles musicaux. En lisant que le producteur est un certain Jonas TEE claviériste de HEAT et que le mixage a été confié au grand Tobias LINDELL (HEAT, Martina EDOFF, BLACK DIAMONDS, ECLIPSE,
RYDELL & QUICK, BULLETRAIN,HARDCORE SUPERSTAR, EUROPE), je suis sûr d'avoir un son moderne et dans l'air du temps. Nos trois suédois s'offrent des incursions dans la Pop, le Modern Rock et la musique contemporaine. A la façon d'un HEAT qui va explorer les contrées électros, REACH polisse son Hard Rock et l'enjolive de refrains et de sonorités bien Pop. Comme leurs glorieux aînés, certains titres s'éloignent complètement du Hard Rock. Pourtant le premier titre Into Tomorrow donne dans un Hard Rock mélodique frais à la ECLIPSE. C'est dynamique, efficace, le refrain explose juste comme il faut. Une belle entrée en matière ! The Great Divine est déroutant avec cette rythmique et ses synthés sombres. Je rentre de plain-pied dans un Modern Rock qui se rapproche de l'esprit du dernier HEAT. Ce n'est peut être pas un hasard que Tobias LINDELL ait mixé l'album ? Y-a-t-il cause à effet ou tout simplement est-ce dans l'air du temps ? Encore plus dans cette mouvance, le plus rythmé Live Or Die se veut aussi un peu lancinant avec des touches de modernités (synthés toujours). Le refrain est beaucoup plus mélodique et envoûtant à mon goût. Nightmare plus lourd aux guitares plus présentes, parsemé des nappes de synthés possède une mélodie ensorcelante. Avec Off The Edge c'est un U2 qui me vient en tête avec son refrain fédérateur et plus ensoleillé. Il faut reconnaître à REACH une belle maîtrise des refrains qui imprègnent mon esprit. L'entraînant One Life et son ambiance Pop me charme avec sa belle mélodie délicate. Un  Running On Empty est catchy, énergique comme LOVE X ou RENEGADE FIVE savent le faire. C'est du Modern Rock de haut vol. La guitare revient avec Shame, une composition à la noirceur astucieuse, au refrain entêtant et aux choeurs attrayants. Plus Hard Rock mais avec quelques touches Funky You Say se veut plus puissant. J' ai même droit à un solo de guitare. Cela me manquait un peu ! Plus complexe River Deep montre un autre aspect de nos suédois : belles harmonies vocales et un ensemble un peu planant. Le solo de Ludvig TURNER est très bon. Une envolée lyrique à la fois déchirante et captivante. Après l'écoute de ce The Great Divine, je suis décontenancé car le virage pris à 70 % (3 titres sur 10 un peu Hard Rock Mélodique) va en surprendre plus d'un. La tournure un peu obscure et mélancolique de quelques titres peut rebuter. A vous de voir si vous êtes réceptif au style. En tous cas cela n'enlève en rien au talent de ces jeunes musiciens.

The Great Divine : cliquez ici

Running On Empty : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Laudrome26 Le samedi 24 février 2018

Ville : Romans sur Isére
Ce n'est surement pas un mauvais album . C'est vrai le chanteur assure et il y a quelques Hits sacrément bien balançés. Il y a du talent c'est certain. merci rebel51 pour ton commentaire !
rebel51 Le mercredi 21 février 2018

Ville : Barran
C'est vrai que çà lorgne sévère vers du modern rock comme tu dis, mais çà cogne tout de même très fort ! Moi çà m'éclate terrible, excellent chanteur de plus, j'avais adoré le précédent album, celui-ci me laisse encore plus sur les genoux, ENORME, j'aurais mis 19/20, sérieux !!!! Pas étonnant que Jona TEE y soit pour quelque chose, les choeurs à la HEAT sont fabuleux !!!
Rémifm Le mardi 20 février 2018

Ville : Chambéry
En tout cas, ce chanteur chante juste et plutôt bien, ce qui change du premier...
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
BACKYARD BABIES
4our by 4our
Z
No loose behavior
QUEEN
Sheer heart attack
GRINSPOON
Six to midnight
SHAKA PONK
The evol'
Chroniques du même auteur
PERFECT PLAN
All rise
HEAVEN & EARTH
Hard to kill
ADELLAIDE
Flying high
FOREIGNER
With the 21 st century symphony orchestra & chorus
ODYSSEY DESPERADO
Don't miss the sunset
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente