17 / 20
26/02/18
Nordicity
DIVINE REALM
 
Après 2 ouvrages, Abyssal Light en 2014 et Tectum Argenti en 2016, le quatuor canadien DIVINE REALM, formé par Leo DIENSTHUBER et Marc ROY (guitares), Tyler BRAYTON (basse) et Josh INGRAM (batterie) propose une nouvelle escapade musicale en terres du Nord américain, en pleine saison hivernale.
Contrairement aux températures de grand froid qui règnent durant les mois d’hiver sous cette latitude, la musique instrumentale de ce royaume divin est d’une chaleur bienfaitrice et communicative.
Si le metal progressif / djent de ces 4 virtuoses est somme toute technique et pointu, exécuté avec précision, brio et célérité, l’itinéraire de Nordicity n’en reste pas moins totalement et brillamment accessible. Ainsi, le voyage se présente plutôt comme une randonnée sportive en haute montagne que comme l’ascension du K2 sans oxygène…
Les 5 compositions sont fluides, accortes. L’écriture chevronnée varient les tempi, de passages le plus souvent rapides, enlevés à des plages sereines portées par la guitare acoustique (le final de Revival, ainsi que celui de Hanging Valleys (cliquez ici). Les thèmes sont marqués par une amplitude mélodique intelligible, lumineuse, encadrés par une démonstration instrumentale technique aucunement poseuse, jamais bouffie ni suffisante. Manifestation dont la force de l’impact est d’une puissance sous contrôle, maîtrisée, ne débordant à aucun moment dans la démesure ou la surenchère. Les références possibles citées ici indiquent, ANIMALS AS LEADERS, THE HUMAN ABSTRACT, BETWEEN THE BURIED AND ME… Je complète, de par mon ressenti, avec Yngwie MALMSTEEN lors de certains enchaînements de guitares, à DREAM THEATER voire ANDROMEDA, mais aussi aux jeunes français de ABYSSE. Ce ne sont là bien évidement que quelques pistes. Le son est excellent, clair (quoique peut être un chouia clinique et froid) et met en valeur l’ensemble de l’instrumentation.
A ce niveau d’excellence, 5 titres pour 19 minutes, c’est (trop) court… Reste à s’armer de patience pour attendre la suite forcément plus conséquente de Nordicity.

Nordicity :
01 : As The Crow Flies – 02 : Autumn – 03 : Whitewater – 04 : Revival – 05 : Hanging Valleys
Ben
Date de publication : lundi 26 février 2018