18 / 20
10/03/18
The angle of eternity
CRUTHU
 
En 2014, ce groupe originaire du Michigan avait gravé ses premières compositions sous la forme d'une démo de trois titres. A l'époque, le micro était tenu par la chanteuse Teri BROWN. Au moment de publier son premier album, le groupe s'affiche désormais avec un chanteur, en l'occurrence Ryan EVANS (par ailleurs membre du duo SERITAS). Ce changement de personnel non négligeable ne change pas grand-chose au projet développé par le guitariste Dan McCORMICK, à savoir mélanger l'héritage du Heavy Metal des années 70 et celui des débuts de la New Wave Of British Heavy Metal, le tout sous la forme d'un Doom Metal traditionnel, la biographie fournie par la maison de disques évoquant les figures tutélaires de TROUBLE, PAGAN ALTAR et THE GATES OF SLUMBER comme sources d'inspiration.

De fait, les six compositions de The Angle Of Eternity comportent leur lot de passages lents, de riffs charbonneux estampillés IOMMI, de basse sourde mais toujours en mouvement, de batterie tour à tour laconique et pourvoyeuse de volume et de densité. Remarquable de pertinence et de maîtrise, le chant grave, pas très puissant mais expressif et modulé, de Ryan EVANS fait planer sur l'ensemble une aura lugubre et solennelle qui convient à merveille. Tout ceci pour dire que la partie Doom Metal traditionnel se trouve assurée à la perfection.

Reste que CRUTHU possède en outre un réel savoir faire lui permettant d'animer un tantinet son Doom Metal. Tout d'abord, le groupe n'hésite pas à varier quelque peu les rythmes et les tempos, assurant ainsi une tension dynamique bienvenue : le titre Seance est à ce titre exemplaire, riche qu'il est en variations d'intensité. La conséquence directe de cette aptitude, c'est la présence au sein de compositions à la durée parfois conséquente de séquences imbriquées, ce dispositif garantissant une dramaturgie plus complexe que la simple noirceur du Doom Metal. Notons en outre la belle capacité du guitariste Dan McCORMICK à agrémenter ses rythmiques sévères d'incises mélodiques et de lancer des solos brefs mais porteurs d'une charge mélodique évidente.

Au total, CRUTHU réussit haut la main ses premiers pas discographiques et se montre on ne peut plus digne des références citées plus haut.

Vdéo de Seance : cliquez ici
Alain
Date de publication : samedi 10 mars 2018