20 / 20
08/04/18
Viva la paradise
GRAND DESIGN
 
Revoilà GRAND DESIGN, ce groupe suédois, adulé par les uns, fans et nostalgiques des 80’s et dénigrés par les autres, pour être trop proches de DEF LEPPARD ou de ne pas avoir d’identité propre. Mais le chanteur Pelle SAETHER assume à fond et se veut le porte-parole de cette musique enthousiasmante qu’il aime par dessus tout. Il ne s’en cache absolument pas et veut poursuivre dans cette voie et cette aventure exaltante, en compagnie de ses musiciens tout entiers dédiés à la cause mélodique des 80’s. Et le précédent album n’a pas dérogé à cette règle, Thrill Of The Night, bourré de mélodies et d’énergie avait déjà ravi en 2014 un bon nombre dont votre serviteur (ici).

Pas d’inquiétude pour ce nouvel effort au titre magique et bienheureux : Viva La Paradise, agrémenté d’un visuel lumineux, riche, chaud et qui reflète bien la musique merveilleuse de GRAND DESIGN. D’entrée les Suédois frappent fort avec Face It (cliquez ici), à la rythmique d’enfer et cette joie communicative, naturelle et constante, explose à chaque riff, à chaque envolée de guitares. Bien sûr le son DEF LEPPARD est là, monumental, mais GRAND DESIGN a cette capacité hallucinante de proposer des titres excellents, tout droit sortis des 80’s avec un aplomb extraordinaire, une justesse et une clarté incontestables. Pas une once d’ennui sur ce disque, les chœurs de Rawk N Roll Hysteria font frémir, la finesse d’exécution et la rythmique folle de Viva La Paradise est incroyable, un titre décapant, imposant, qui fait des ravages. C’est après seulement 3 titres que l’on s’aperçoit déjà du délire incroyable et de la folle envolée musicale complètement jouissive qu’arrivent à insuffler nos Suédois.

Il est franchement impossible de résister à une telle escalade mélodique, poursuivie par Don’t Ice Me Out au rythme endiablé, Aim 4 The Heart un rien plus calme mais ô combien ensorceleur et au solo de guitare énorme. En 10 titres rapides, au punch permanent et à la volonté mélodique indéniable, GRAND DESIGN nous offre là un véritable joyau et se démarque même par ces compositions fortes, racées, certes très 80’s mais vraiment performantes : I Would Be The Wind ou le final explosif en boulet de canon avec Too Late To Fall In Love et U Can’t Fool Love pour ne citer que ceux-là. Pas de remplissage, les musiciens sont déchaînés d’un bout à l’autre de l’album comme sur It’s Only Straight From The Heart, d’une vitalité rock à toute épreuve. Chaque titre est pur jus, excelle dans la rythmique et avec un gros son, les refrains sont accrocheurs et les mélodies restent en tête, je vous garantis une joie intense sur ce Viva La Paradise, absolument fantastique, une nouvelle perle entièrement dédiée à un hard rock intemporel.

Merci GRAND DESIGN pour ce bonheur en barre sans cesse renouvelé, une pure merveille vraiment, absolument dément ! WAOUH !!!
rebel51
Date de publication : dimanche 8 avril 2018