19 / 20
15/04/18
Temple of lies
BONFIRE
 
Il aura fallu guère plus d’un an à BONFIRE pour revenir à nous avec un nouvel, et dantesque, album !
Après la tournée qui a suivi la sortie du fantastique Byte The Bullet (cliquez ici) l’année dernière, la même équipe, (Hanz ZILLER, membre originel, guitariste émérite, auteur, compositeur, producteur, Alexx STAHL, au chant, Frank PANÉ, guitare, Tim BREIDBAND, batterie et Ronnie PARKES, basse accompagnés de Paul MORRIS, Frederik BERGH pour des claviers intelligents, Alessandro DEL VECCHIO, Mike GERHOLD pour les chœurs et Tom MÜLLER au Flatiners Studios-Ingolstadt en Allemagne pour l’enregistrement, le mixage et le mastering), a décidé de battre le fer tant qu’il était chaud.
Franchement, je me suis dit : « BONFIRE arrivera-t-il à maintenir le niveau de Byte The Bullet en sortant un nouvel album aussi rapidement ? »
Ma réponse est sans compromission : OUI !
J’adore ce Temple Of Lies, tout autant que Byte The Bullet !
L’album démarre avec une jolie introduction avant un Temple Of Lies sévèrement nerveux ! Difficile de ne pas penser à PRETTY MAIDS (le riff de guitare proche de Back To Burn), à HELLOWEEN aussi… Magique ! Après ce départ en fanfare, On The Wings Of An Angel reprend la recette Hard-Rock mélodique, là où Praying For A Miracle de Byte The Bullet l’avait laissé…
Sur le Feed The Fire (Like The Bonfire), le groupe me ramène chez WHITESNAKE avec un passage clavier troublant, proche du Still Of The Night du serpent blanc… Et la suite mélange avec brio Hard & Heavy, des envolées de guitares superbes, des refrains imparables… Bref, c’est la fête !
Une seule ballade sur l’album, magnifique, assez longue, 6 minutes, vient prouver une fois encore le talent vocale de Alexx STAHL.
Sur la version cd, une magnifique reprise acoustique de cette ballade, Comin’Home (même durée) vient enchanter cet fin d’album avant que ne la ternisse 19,37 minutes d’un « grand n’importe quoi », mélange de paroles et musiques diverses intitulé Friedensreich II – The Return Of The Zünsler Into The T.o.l.. Ce morceau inintéressant et inutile l’est tout autant que sur l’album précédent (un Friedensreich plus court). Heureusement ici, il fait parti des bonus et peut se zapper facilement. Il reste donc 50 minutes d’un excellent album de BONFIRE, c’est bien là l’essentiel !!!

Temple Of Lies : cliquez ici

Stand Or Fall : cliquez ici
Rémifm
Date de publication : dimanche 15 avril 2018