19 / 20
08/05/18
Hourglass
MILLENIUM
 
Pour tous ceux qui apprécient le Hard Rock mélodique, mâtiné de Heavy Metal élégant et racé, le troisième album de MILLENIUM, Hourglass, fait figure de pièce de choix. Originellement sorti en 2000 conjointement chez Now & Then et chez Frontiers records, ce disque bénéficie aujourd'hui d'une réédition copieuse puisque les dix titres originaux côtoient pas moins de six morceaux datant des mêmes sessions. Et comme toujours chez Divebomb records, il faut s'attendre à un livret de vingt pages, richement illustré, comprenant notamment une interview de l'âme de MILLENIUM.

Petit rappel, MILLENIUM fut le projet personnel du guitariste Ralph SANTOLLA, dont la carrière passe par des groupes prestigieux (OBITUARY et le projet TARDY BROTHERS, ICED EARTH, DEICIDE) ou plus obscurs (MEMORAIN, EYEWITNESS, MONARCH et une palanquée d'autres). Après deux albums reçus plutôt discrètement (Millenium en 1997 et Angelfire en 1999), SANTOLLA fait un pari gagnant en installant une collaboration avec le chanteur norvégien Jorn LANDE qui, à l'époque, avait juste œuvré au sein de VAGABOND (avec d'ex-TNT), THE SNAKES (avec les anciens guitaristes de WHITESNAKE Bernie MARSDEN et Micky MOODY) et ARK. Les deux compères prennent à bras le corps l'héritage du Hard Rock mélodique (RAINBOW et WHITESNAKE dernière période, ANGEL), le corpus mélodique du Hard FM (JOURNEY) et une accroche rythmique plus typiquement Heavy Metal.

A l'arrivée, nous avons une collection de compositions variées et immanquablement accrocheuses, qu'il s'agisse de Heavy Metal fonceur (Power To Love, proche du meilleur PRETTY MAIDS) ou carré (I Still Believe, Wheels Are Turning, Chasing Time, Hourglass), de ballades Heavy (I Will Follow, No More Miracles), de Hard mélodique hyper mélodique (Masquerade, Rocket Ride, Superstar). Dans tous les cas de figure, on bénéficie de mélodies imparables, de riffs tranchants, de solos de guitare lumineux (parfois à empreints de shred), d'arrangements de claviers étincelants servis par Don AIREY (ex-RAINBOW, ex-Ozzy OSBOURNE, ex-COLOSSEUM II, ex-Gary MOORE, ex-WHITESNAKE, aujourd'hui dans DEEP PURPLE), l'ex-TNT Dag STOKKE et Howard HELM (ex-ZON).
Et puis il y a la voix absolument impériale de Jorn LANDE, tour à tour chaleureuse, puissante et charmeuse ; notre homme délivrait là une prestation majeure, beaucoup plus nuancée et intéressante que ce qu'il nous propose depuis quelques années dans le cadre de sa carrière solo !

Quant aux titres supplémentaires, ils s'avèrent être de bonne facture concernant les deux compositions propres (Rain, Anybody) et brillants concernant les quatre reprises : On And On de MSG, I Surrender (de Russ BALLARD, popularisé par RAINBOW), Jane de JEFFERSON STARSHIP, et une longue version de Love Is Like Oxygen de SWEET (avec des beaux duels claviers-guitare).

A mon sens, l'acquisition de cette version augmentée peut intéresser ceux qui connaissent l'original mais doit surtout représenter l'occasion pour ceux qui ne connaissent pas encore Hourglass de rattraper leur retard et de se faire un gros plaisir !

Vidéo de Power To Love cliquez ici
Alain
Date de publication : mardi 8 mai 2018