18 / 20
13/05/18
My dark sweet friend
BLONDSTONE
 
BLONDSTONE prend son temps. Et ce pour le meilleur, 4 ans après un remarquable et enthousiasmant album, Mass Solace (2014 - cliquez ici), qui faisait suite à un premier jet fort bien nommé EP#1 (2012 - cliquez ici). Après de nombreuses scènes, le power trio lorrain retrouve donc le chemin balisé des studios (Dizzcover à Nancy) pour enregistrer son second EP autoproduit 5titres My Dark Sweet Friend.

Annoncées et promises il y a quelques mois, l’attente est récompensée. Les 5 nouvelles compositions de My Dark Sweet Friend, modelées dans leur chair, travaillées au corps par Alexandre (guitare / chant), Adrien (basse) et Pierre (batterie), prolongent le contentement entendu sur les précédentes réalisations. Toutefois, grâce (ou à cause!) à la cavalcade des ans qui passent, à l’expérience engrangée, entre autres, au gré des nombreuses représentations live (en France et en Belgique principalement), mais aussi aux profit d’une maturité grandissante, il me semble que le rock organique du groupe, mâtiné de stoner, a gagné en épaisseur. Le tissu instrumental et vocal, les intentions et leurs aboutissements vont chercher plus profondément leurs substrats mélodiques, leurs inspirations pour ne garder que l’essentiel : l’excellence. Un petit côté pop anglaise agitée vient même chatouiller leur univers musical, sensible sur My Dark Sweet Friend ou le hit indiscutable Hole In My Skin. La batterie martiale, la basse groovy, rythmique hypnotique, le chant parfait et les motifs harmoniques répétitifs de la guitare de ce titre peuvent rappeler le rock de MUSE.
Toujours rythmé, à la fois nerveux et tendre, cet EP est accrocheur, solide, malgré tout direct sans être simpliste… tout en gardant une parcelle indomptée, une part de liberté d’écriture et d’expression amenant cette étincelle qui fait la différence. De même, Liquid Sound (cliquez ici) alterne les tempi, toujours dans une veine mélodique et virile, avec ses atours à la THE CULT. No Need To Say It fonce, laissant se développer une longue plage instrumentale excitante. Et pour finir, déjà, le chant s’envole, dans un tempo plus lent et assagi sur The Guiding Light.

Avec ses 3 productions gravées sur support, toutes de qualité et abouties, BLONDSTONE a la totalité des cartes maîtresses en main pour s’assurer un avenir resplendissant et une place de choix au soleil parmi les formations rock françaises actuelles. Une fois de plus, bravo les Lorrains!

My Dark Sweet Friend :
01 : My Dark Sweet Friend – 02 : Liquid Sound – 03 : No Need To Say It- 04 : Hole In My Skin – 05 : The Guiding Light
Ben
Date de publication : dimanche 13 mai 2018