17 / 20
29/05/18
The road to hell
SUNSTORM
 
Un nouveau SUNSTORM avec le mythique chanteur
Joe Lynn TURNER est toujours un événement. Vu le passé qu'il a avec FANDANGO, RAINBOW, DEEP PURPLE,YNGWIE MALMSTEEN, BRAZEN ABBOT, AVANTASIA, HUGHES TURNER PROJECT, le vocaliste américain fait partie des légendes de notre musique. Il est souvent nommé comme une référence au même titre que les Lou GRAMM, David COVERDALE ou les regrettés Fergie FREDERIKSEN, Jimi JAMISON. Ainsi on l'aperçoit souvent en tant qu'invité sur les choeurs de grands albums, je citerai les Billy JOEL, Bonnie TYLER, CHER, Michael BOLTON. A savoir qu'il est aussi un excellent compositeur. Il a collaboré avec Lee AARON, Jimmy BARNES, Lita FORD, BONFIRE. Je me souviens de son premier album solo Rescue You en 1985 co écrit avec Al GREENWOOD claviers de FOREIGNER qui depuis est devenu un »Must Have» de l'AOR. Alors même à 66 ans Joe Lynn TURNER reste une icône du Hard Rock. Je suis d'emblée rassuré quand je vois que c'est Alessandro DEL VECCHIO qui a assuré la production, le mixage, la composition de la plupart des titres. Le mastering de Maor APPELBAUM (DOKKEN, MALMSTEEN, KEE OF HEARTS) est toujours aussi pointu. Je sais que lorsqu' Alessandro DEL VECCHIO se charge de la réalisation d'un album, il se met au service du musicien. Il a une faculté d'adaptabilité incroyable. Il ressent la mélodie, la composition qu'il faut par rapport au musicien. Je repense aux HUNGRYHEART, LIONVILLE, KRYPTONITE, KEE OF HEARTS, HARDLINE, REVOLUTION SAINTS et plus récemment ISSA. Au détour d'un titre, d'un refrain, d'un arrangement je devine l'identité, l'ADN du musicien concerné. L'Italien garde une fraîcheur, une envie, un style qui lui est propre tout en s'imprégnant de l'univers personnel voulu et dévolu à son album. Je suis un fervent admirateur de ce musicien, ce n'est pas nouveau et ce n'est pas avec cet excellent The Road To Hell que mon admiration va s'éteindre. L'homme est un passionné, qui a gardé intact ses rêves et qui aujourd'hui les réalise.Tout cela se sent dans tout son travail. Quand j'ai entendu le premier extrait The Road To Hell j'ai tout de suite adhéré à la mélodie de ce mid tempo aux guitares acérées. La voix de Joe Lynn TURNER est toujours aussi impressionnante et intacte après toutes ces années. Une belle composition qui reste dans votre tête. La guitare de l'excellent Simone MULARONI domine sur le dynamique Only The Good Will Survive. Les claviers adoucissent la mélodie et le refrain. Le solo de guitare confirme tout le bien que je pense de Simone MULARONI. Le remuant On The Edge a un véritable allant mélodique, un peu comme dans l'esprit d'un KEE OF HEARTS. Un bon break aux sonorités métal précède un solo de nouveau très brillant. Blind The Sky et ses touches de claviers subtils est un titre rythmé plus léger au refrain enjoué. Belle intro claviers, guitare Eyes On You aux harmonies qui lorgnent vers RAINBOW est un superbe mid tempo. D'emblée j 'ai accroché à ce refrain si captivant. Future To Come est aussi très bon, plus classique peut être mais la mélodie est bien là et les arrangements sont dosés au millimètre. Le solo est digne des Reb BEACH ou Yngwie MALMSTEEN.
La ballade Everywhere et son piano lancinant est divinement chantée. Le feeling, la sensibilité, l'émotion se rejoignent. Un air « Seventies » envahit Resurrectionqui fait appel à mes souvenirs de DEEP PURPLE, des GILLIAN, GLOVER... Un hard rock'n'roll pétillant et moderne. J'aime ce son d'orgue qui se promène tout du long du titre. Le très mélodique Calling est le genre de mid tempo que j'affectionne particulièrement. La guitare scintille tout comme le refrain, hyper efficace. Le solo de Simone MULARONI est splendide. L'Italien s'impose comme un futur grand virtuose (tout comme Mario PERCUDANI). J'aime ce début à l'orgue Hammond de State Of The Heart qui a aussi une belle coloration « seventies ». Joe Lynn TURNER chante magistralement ce titre. Plus AOR Still Fighting achève en beauté ce The Road To Hell. Un bien bel album qui met en valeur la voix extraordinaire de l'américain. Les compositions et la production sont au service de son immense talent. Je souligne une nouvelle fois le très très gros travail de Alessandro DEL VECCHIO dont le talent n'est plus à démontrer et l'affirmation d'un grand guitariste Simone MULARONI.
Allez un excellent 17,5 pour moi !

The Road To Hell : cliquez ici

Only The Good Will Survive : cliquez ici
Laudrome26
Date de publication : mardi 29 mai 2018