15 / 20
03/06/18
Killer elite
AVENGER
 
Il y a peu, nous écrivions le bien qu'il y avait à penser de la réédition du premier album des Britanniques de AVENGER, Blood Sports, originellement paru en 1984 (relire ici : cliquez ici). Nous n'avons aucune raison de changer d'humeur concernant la réédition de son successeur Killer Elite, publié en 1985 par Neat records. En dépit d'un changement de guitariste, cet album se positionnait clairement dans la lignée nerveuse et teigneuse de son prédécesseur.

C'est ainsi que l'on retrouve avec les plaisirs simples de compositions concises (rien au dessus de cinq minutes), de riffs nerveux combinés avec une section rythmique massive et carrée, de solos de guitare brefs mais incisifs. AVENGER s'aventurait dans les tempos rapides rageurs mais n'oubliait pas pour autant les mid-tempos virils, voire des titres plus lents, plus lourds, développant des ambiances plus dramatiques. Avec le morceau Yesterday's Heroes, le groupe se lançait même dans la ballade Heavy, faisant preuve d'une réelle subtilité dans l'écriture et dans l'interprétation. Cela dit, le maître-mot du Heavy Metal de AVENGER demeure simplicité et efficacité.

Sur le plan instrumental, il faut bien avouer que la production très sèche et le mixage trop peu puissant et clair desservait l'impact général et rognait quelque peu l'énergie palpable qui irradiait de son interprétation. Bien que pas parfait, le traitement réservé au chant de Ian SWIFT s'avérait plus convaincant et respectueux. Par ailleurs, le vocaliste avait gagné en assurance et en ampleur, démontrant une capacité à dépasser son registre principal, médium et simple, pour s'engager dans des vocalises aiguës ou au contraire des passages plus graves et profonds.

A l'heure où des dizaines de groupes tentent, avec plus ou moins de réussite, de mimer le style, le son et l'esprit de la fameuse New Wave Of British Heavy Metal du début des années 80, il est sûrement on ne peut plus légitime de se pencher vers les parutions de cette période, afin de remettre les choses à leur place, à savoir l'original à la place de la copie.

A noter qu'en plus des onze titres d'origine, cette réédition comporte un bonus tiré d'une émission radio et un autre issu d'une démo de 1983.
Alain
Date de publication : dimanche 3 juin 2018