16 / 20
18/07/18
Antisoph
ANTISOPH
 
Bien qu'il s'agisse là du tout premier album d'ANTISOPH, les premiers pas de ce trio allemand remontent déjà à 2014 sous l'appellation ORB. Sous le nom d'ANTISOPH, un album intitulé Craft est d'ores et déjà paru en 2016. Que ce soit sous le nom d'ORB ou d'ANTISOPH, nos amis d'outre-Rhin conservent une approche, complexe, avant-gardiste et progressive. Reste à déterminer à quels genres s'appliquent ces qualificatifs. La biographie affiche les formules Avant Garde Black Metal et Post Metal, se référant à VED BUENS ENDE et OPETH. Pourquoi pas, surtout en ce qui concerne le premier des deux groupes. Mais tout ceci demeure insuffisant.

A vrai dire, à la première écoute, ce sont des références plus anciennes qui me sont venues à l'esprit, en particulier VOIVOD (époque Killing Technology et Dimension Hätross) et le Thrash technique de la seconde partie des années 80 (MEKONG DELTA, WATCHTOWER, DEATHROW et consorts). La section rythmique propulse avec force et dextérité des structures certes complexes, truffées de breaks, d'accélérations et de décélérations, mais toujours soucieuses de lisibilité et d'efficacité. Les guitares se partagent entre des riffs aigres, acérés, et des tendances plus dissonantes et tendues, ce qui correspond tout à fait à l'esprit des pratiques propres à Piggy, défunt guitariste ô combien original de VOIVOD.
En matière de chant, l'allusion à VOIVOD peut se justifier car on demeure dans le cas présent dans un registre clair, posé, peu puissant, encore moins démonstratif, mais modulé avec justesse.

Cela dit, ANTISOPH ne saurait être rabaissé au rang de décalque de tel ou tel groupe, si prestigieuse que soit la comparaison. Ce qui frappe avant tout, c'est la combinaison efficace entre la complexité typiquement progressive des rythmiques et l'impression d'impact puissant qui se dégage de l'ensemble de l'album.

Vidéo de Hypnoroom : cliquez ici
Alain
Date de publication : mercredi 18 juillet 2018