14 / 20
23/09/18
Forgotten planet
SPIRIT DIVISION
 
Formé en 2013 dans la région d'Indianapolis, le trio SPIRIT DIVISION a fait deux choix nets. Le premier de se consacrer corps et âme au Doom Metal classique, donc fortement teinté d'influences variées issues des années 70. Le second de s'auto-produire. Sorti en 2015, leur premier album sans titre n'a connu qu'un tirage de 100 exemplaires. En 2016, le second opus, No Rapture, n'afficha que 300 exemplaires. Aujourd'hui, Forgotten Planet ne semble pas souffrir de telles limitations, diffusion numérique oblige.

Partons du principe que SPIRIT DIVISION est lesté d'influences telles que BLACK SABBATH, THE OBSESSED, PENTAGRAM mais revendique également celles de DANZIG, TYPE O NEGATIVE, SLEEP, THE MELVINS et PINK FLOYD. En fait, tranquilles dans leur coin, les trois larrons concoctent leur propre version du Doom, locale et foncièrement amateur. Même si la majorité des compositions demeurent relativement concises (environ cinq minutes), les structures comprennent une multiplicité de séquences, certaines lentes et lourdes, d'autres nettement plus vivaces. Certes, certaines transitions sont un brin abruptes mais cette variété d'ambiances, de rythmes et de tempos assure une animation dynamique au long de l'album.

Parmi le panel d'ambiances que l'on prend rencontrer, les passages sombres s'imposent majoritairement mais on note avec plaisir la présence de nombreux inserts fleurant bon le Rock psychédélique, avec en particulier un bon travail de la guitare solo, délicieusement acide et électrique. SPIRIT DIVISION ne cherche pas à produire un Doom Metal standardisé, formellement parfait ; au contraire, le groupe cultive son approche vivante, ancrée dans un passé diversifié. La mise en son de l'album se trouve fort logiquement au diapason du style pratiqué, à savoir brute, vivante, même si manquant parfois de puissance et de netteté. Encore une fois, SPIRIT DIVISION se soucie peu de perfectionnisme, lui préférant nettement le feeling live et le rendu granuleux.

Vidéo de Forgotten Planet : cliquez ici
Alain
Date de publication : dimanche 23 septembre 2018