20 / 20
28/09/18
Perennials
BLACK PAISLEY
 
Un des groupes suédois qui a marqué l’année 2017 est sans conteste BLACK PAISLEY dont le 1er album Late Bloomer chroniqué ici, faisait preuve d’une maturité et d’un classicisme des plus remarquables. Le rock des Suédois, composé de touches très 70’s et même 80’s, aux mélodies poignantes et très mémorisables, servi par la voix d’or de Stefan BLOMQVIST, qui me faisait penser à Joe COCKER, se révèle une fois de plus percutant et encore plus scintillant, sur ce nouvel effort Perennials. Oui BLACK PAISLEY sort son 2ème album en cet automne 2018 pour la plus grande joie de votre serviteur.

Inutile d’y aller par 4 chemins, le souffle mélodique, l’ambiance toujours très pointue instrumentalement parlant grâce à la capacité énorme de compositions de nos chers Suédois se révèle une fois de plus incontestablement généreuse sur ce Perennials, plus travaillé, plus imposant que son prédécesseur. L’entame de l’album avec I Want Your Soul (cliquez ici) pose les jalons d’une musique classic rock très bien élaborée et surtout d’une justesse extraordinaire, par un rythme entêtant à la limite du heavy. La voix chaude de Stefan BLOMQVIST fera sur cet album encore des ravages, même sur des titres plus mid-tempo comme sur Sometimes ou sur Day By Day, où il est rejoint par une voix féminine des plus délicieuses.

La force de BLACK PAISLEY est d’offrir à l’auditeur une palette de compositions riches, interprétées de main de maître par des musiciens hyper chevronnés : les claviers royaux de Robert WIRENSJÖ me font toujours frémir, la batterie parfaite de Robert KARASZI rythme de façon insensé ces titres forts en gueule, la guitare de Ulf HEDIN se veut tour à tour agressive et délicate, une vraie merveille et la basse de Jan EMANUELSSON s’impose avec justesse, sans accroc !

Si Perennials comporte pas mal de titres mid-tempo (Miss Me, Without You au lyrisme éloquent ou Stronger pur joyau mélodique (cliquez ici), de toute beauté d’ailleurs, la force de composition du groupe s’exprime aussi sur d’autres titres hyper travaillés, plus nerveux comme Mother ou Step Back au rythme ravageur. J’ajoute à ce chapelet de louanges que si leur technique musicale est irréprochable, elle n’en est pas pour cela chirurgicale non plus, l’émotion exprimée par les musiciens transpire dans chaque note, chaque envolée de guitares et bien sûr la voix ensorceleuse de Stefan BLOMQVIST renforcera ces impressions. Le classic rock de BLACK PAISLEY est bien huilé, les mélodies font mouche et les titres gagnent en puissance au fil des écoutes.

L’auditeur est convié à une découverte toujours excitante en terme de générosité instrumentale et de puissance de feu aussi, caractérisée par les fantastiques Trying ou Out Of My Life et le subtil et enjoué Alone, qui m’arrache des larmes. Le plaisir d’écoute est à chaque fois décuplé sur ce Perennials, appelé à devenir un véritable must du genre. Bien sûr, cela peut rester très conventionnel pour certains, mais j’assume mes propos sur BLACK PAISLEY : de la fraîcheur, du feeling, du gros son et une qualité phénoménale d’interprétation, un groupe magique, pour sûr ! GREAT STUFF !!!
rebel51
Date de publication : vendredi 28 septembre 2018