17 / 20
29/09/18
Eye of the stygian witches
ASHBURY
 
L'histoire du quartette américain ASHBURY n'est pas banale. En 1983, le groupe auto-produisit son premier album, Endless Skies, qui combinait des éléments épars, aboutissant à une recette originale. Imaginez une imagerie et un concept proches de l'Heroic Fantasy et donc du Heavy Metal épique. Prenez ensuite une musique faisant la part belle aux solos de guitare bourrés de feeling et aux harmonies vocales, avec arrangements de claviers et de guitare acoustique, sorte de mariage heureux entre le Hard Rock et le Rock sudiste à la THE OUTLAWS. Dans les moments les plus apaisés, l'ombre du rock californien à la FIREFALL apportait une fraîcheur bienvenue. Vous aviez forcément à l'arrivée un résultat particulier, charmeur. Mais souvenez-vous qu'en 1983, ce type de musique avait bien peu de chance de rencontrer son public. Un second album, Something Funny Going On, ne vit même pas le jour. Le voile de l'oubli recouvrit donc ASHBURY.

Jusqu'à ce que les années 2000 et 2010 voient les rééditions de Endless Skies se succéder, avec toujours de succès. En 2010, Something Funny Going On finit même par voir le jour. Le groupe participe à quelques festivals européens comme le Keep It True ou le Harder Than Steel. Et tout au long de cette période de renaissance, le groupe compose enfin du matériel frais, qui aboutit aujourd'hui à ce troisième album. Quel parcours épique !

Le plus beau, c'est que, si ASHBURY évoluait volontairement hors des tendances en 1983, il en est de même en 2018, témoignage d'une intégrité farouche et d'une passion toujours aussi vivace. On retrouve avec plaisir ce Hard Rock modéré en termes d'agressivité et d'épaisseur, illuminé par des solos dégoulinants de feeling, ces passages acoustiques, ces harmonies vocales, ces ponctuations de claviers. Qu'il s'agisse de l'instrumentation et des éléments vocaux, les paramètres essentiels de cet album sont la limpidité et la mélodie, que les compositions soient longues (la ballade Waited So Long et et l'épique Eye Of The Stygian Witches) ou plus ramassées.
La variété des éléments qui constituent l'intérêt du répertoire actuel de ASHBURY n'apparaît jamais comme un ferment de dispersion, grâce à une cohérence dans l'interprétation et donc dans le son général du groupe. Le seul reproche majeur et objectif à émettre est le son de caisse claire, bien trop prééminent dans le mixage, trop peu adapté à la subtilité de ASHBURY. Mais cela ne gâte pas l'impression générale très positive.

Vidéo de Eye Of The Stygian Witches cliquez ici
Alain
Date de publication : samedi 29 septembre 2018