19 / 20
09/10/18
She's on her period
OVERDRIVERS
 
Après Rockin’ Hell, 1er album détonnant, riche et ô combien enthousiasmant (lire ici), nos musiciens du Nord, après moult concerts et de bonnes impressions scéniques, toujours bien soutenus par de nombreux médias spécialisés, sortent leur 2ème effort, intitulé She’s On Her Period. Avec Bertrand CHARLET aux commandes de la production et toujours au Hangar à Sons, ce 2ème album certes court (34 minutes) va continuer à faire exploser leur musique avec une tonicité sans égal et poursuivre cette aventure rock’n’ roll dans le même style que l’album précédent.

OVERDRIVERS va enchanter les fous furieux d’AC/DC et du rock australien, les compositions sont toujours aussi riches, vibrantes et hyper travaillées : l’entame The Best Blowjob In History est d’une grande maturité, la rythmique d’Hellbounds fait rage et l’enchaînement avec Show Your Boobies est parfait, aucun souci ces gars-là ont le rock dans le sang, çà dépote grave sur Mister Moo et une envie irrésistible de bouger prendra même l’auditeur le plus récalcitrant !

Avec le même line-up et donc une assisse musicale solide, OVERDRIVERS se perfectionne et progresse encore sur ce nouvel album. Avec un son plus qu’à la hauteur, je dirai énorme même, la voix bien en place d’Adrien DESQUIREZ, la guitare éclatante d’Anthony CLAY, la basse parfaite de Sébastien LORQUET et le rythme infernal de la batterie de Florian MORGANO, les compositions défilent avec une parfaite maîtrise, une puissance de feu toujours présente et puis le titre même She’s On Her Period envoie sévère et fait bien office de titre phare : de l’or en barre !

L’instrumental Bottom’s Up s’il peut surprendre vient à point nommé pour faire une pause et son côté amusant voire dansant est un vrai plaisir. Mais King Arthur relance la machine puis High Moutains poursuit dans le même créneau par une musique forte, avec son solo de guitare impressionnant et son énergie diablement efficace.

Et la fin de l’album restera tout aussi enivrante, puissante voire même folle avec les titres qui fleurent bon AC/DC quand même. Mais je le répète il y a toujours cette pointe d’innovation si particulière à OVERDRIVERS, ce qui donne un sacré cachet rock à Get Out With Your Bigfoot et à Ride The Rockin’ Horse, qui clôt en trombe un album fort en gueule, travaillé et percutant à tout point de vue.

En résumé même si l’effet de surprise ne joue plus, votre serviteur persiste et signe pour apporter un soutien total à OVERDRIVERS qui fait revivre cette musique énergique, gaie et rock à fond, bref du vrai délire de A à Z. En un mot : SENSATIONNEL !!!
rebel51
Date de publication : mardi 9 octobre 2018