18 / 20
23/10/18
Loud minority
CRAZY LIXX
 
Formé en 2002 à , le groupe CRAZY LIXX est composé de 4 musiciens "biberonnés" au Hard-Rock des années 80 ! En tout cas, c’est l’impression qu’inspire ce premier album de 2007 (et ceux qui suivront !).
Je dois saluer l’excellente initiative de Frontiers Records de rééditer les trois premiers albums du groupe (Loud Minority, 2007, New Religion 2010, et Riot Avenue, 2012) avec des bonus et un prix très raisonnable. Et surtout remercier le label de permettre aux fans du groupe de pouvoir acquérir ce premier album qui n’était pas facile à trouver.
Loud Minority sort en 2007 et offre toute la fraîcheur d’un jeune « band » !
Fortement inspiré par les cadors du style, c’est certainement le plus « sleezy » du groupe… Il y a, sur cet album, des influences GUNS N’ROSES, SKID ROW plus marqués que les albums qui suivront. Death Row me paraît la chanson la plus indiquée pour justifier mon propos. Loud Minority offre 11 brûlots de jeunes musiciens talentueux.
Danny REXON est un chanteur qui possède toutes les qualités vocales pour le style. Il compose aussi beaucoup et plutôt bien ! Le guitariste de l’époque Vic ZINO fait un travail remarquable et la rythmique est béton, Joey CIRERA aux fûts et Luke RIVANO à la basse.
J’ai énormément de plaisir à écouter ces 11 titres inspirés des légendes du Hard-US et Hard-Rock mélodique, de KISS en passant par BON JOVI, WHITESNAKE, DEF LEPPARD, MOTLEY CRUE et j’en passe des meilleurs… J’ai aussi entendu par moment l’esprit de la "NWOBHM". Le groupe perdra de cet empreinte "sleezy", un peu "punkisante" par moment ici au fil des albums pour s’orienter plus sur un Hard-Rock mélodique à l’européenne. Pour vous prouver ce propos, il suffit d’écouter sur cet album cette première version du hit Heroes Are Forever et sa réinterprétation et version sur l’excellent opus Crazy Lixx de 2014.
En tout cas, avec cet album, CRAZY LIXX fut rangé dès 2007 dans la "New Wave Of Swedish Sleaze" qui compte quelques formations de haut vol (HARDCORE SUPERSTAR, CRASHDÏET etc.)
A noter que le génial Chris LANEY, aujourd’hui aux claviers chez PRETTY MAIDS mais aussi homme talentueux de studio s’est occupé avec brio d’enregistrer, mixer et produire, hormis Heroes Are Forever, dans son studio de Stockholm cet album. Ce hit le fut par 2 autres producteurs suédois à Malmö, Robert AHRLING et Dejan MILENKOVITS. Avec le son cd, la différence s’entend vraiment… Allez côté bonus, Chris LANEY fut là aussi pour les 2 bonus japonnais offerts désormais aux européens. Bad In A Good Way et No Guts, No Glory sont 2 bons titres qui avaient à l’époque et aussi aujourd'hui leur place en « bonus ». La version promo de Do Or Die se laisse bien écouter, tout comme la version acoustique de Dr Hollywood. Les versions démos de Death Row, Bad In A Good Way et Love On The Run glissent bien aussi…
Voilà, excellente idée et réédition de ce succulent premier album de CRAZY LIXX !!!

Dr Hollywood : cliquez ici
Rémifm
Date de publication : mardi 23 octobre 2018