19 / 20
24/10/18
The intention flow
DON GLOW
 
J’avais découvert en 2014 l’univers musical de cet attachant Samy POTELLE avec un de ses groupes STEREO MUNDO (chronique : cliquez ici).
Ce surdoué guitariste chanteur m’enchante à nouveau avec cette sortie de 2017, The Intention Flow avec un trio nommé DON GLOW.
Ce qui frappe d’entrée, c’est le niveau élevé des trois musiciens, Bastian Le MARCHAND à la basse, Loïc LINARES à la batterie. Mais aussi la qualité des compositions, de l’interprétation, de l’enregistrement, mixage et production au K7 de Barberaz, en Savoie. Félicitations à Mathieu GAUD et Franck MOULIN pour cet excellent travail. Et aussi Benoît BEL pour le mastering.
L’univers musical de DON GLOW est complexe et jamais indigeste. Ici fusionnent avec allégresse et distorsions permanentes le Rock des années 70, du psychédélisme, du stoner, du rock garage, brut, sauvage même, du grunge, de l’ambiant post-rock new age (filiation du Krautrock)…
DON GLOW dépasse les limites du courant alternatif…
Cette fusion à très hautes températures devrait intéresser le CNRS…
Un groupe quantique en quelque sorte dont voici les propos : « Partant de l’hypothèse simple selon laquelle la rencontre de plusieurs sources sonores poussées à leur intensité critique créerait une distorsion spatio-temporelle capable d’engendrer un champs gravitationnel propre, un lieu à l’intérieur du lieu, imaginez des différentiels de pression d’où s’échappent des vents de vitesses quasi mystiques qui par friction de particules humides en présence donnent naissance à la lumière d’un feu électrique que le physicien Karl Wiener caractérise comme le « WeiBglut der leere » plus communément appelé « Glow » ou « Principe d’incandescence du vide ».
Rien à rajouter, que vous le conseiller si vous aimez les voyages au-delà du réel…

There’s A Bad Man : cliquez ici
Rémifm
Date de publication : mercredi 24 octobre 2018